Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 00:14




 

YAOUNDE, 21 juin (Xinhua) -- La réunion des ministres des  Affaires étrangères des pays membres de la Communauté économique  et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) a achevé ses travaux  vendredi à Yaoundé et préparé 3 dossiers qui seront sur la table  du 9e sommet des chefs d'Etats du bloc sous-régional prévu le 23  juin dans la capitale camerounaise. 

 

     Ces dossiers, qui portent sur les questions monétaires,  l'intégration sous régionale et les accords de partenariat  économique avec l'Europe, font ponctuer les débats des chefs  d'Etats des 6 pays membres (Congo, Gabon Centrafrique, Tchad,  Guinée équatoriale et Cameroun) lors du sommet de la Cemac du 23  juin prochain au Palais des congrès de Yaoundé, a rapporté samedi  la radio nationale camerounaise. 

 

     "Les réunions ministérielles qui se sont tenues pour voir  l'aspect pratique de certaines décisions, ont abouti à une feuille de route consensuelle qu'il adviendrait à étaler sur une période  de 18 mois, à une série d'actions allant de la catégorisation  c'est-à-dire une certaine catégorie de personnes qui peuvent déjà  voyager librement avec des passeports sécurisés", a expliqué  Antoine Ntsimi, président de la commission de la Cemac.

 

     "Il s'agit de voir aussi des problèmes d'ordre sécuritaire et  naturellement l'aspect passeport Cemac sur lequel il faut ajouter  la notion de biométrie pour le sécuriser davantage et ce travail  est très avancé et a retenu 3 catégories de passeport ordinaire,  de service et diplomatique Cemac", a-t-il ajouté. 

 

     Les chefs d'Etats vont également harmoniser leurs positions sur la signature des accords de partenariat économique entre l'Afrique et l'Union européenne qui suppriment les taxes douanières à  l'entrée des deux marchés. 

 

     La signature de ces accords divise les pays de la sous région. Le Cameroun et le Gabon sont favorables et ont déjà signé des  accords intérimaires. La Guinée équatoriale, le Tchad, le Congo et la Centrafrique sont réticents.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE