Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 16:01

 

APA Bangui 2008-06-16 (Centrafrique) La présidente de l’Organisation des femmes centrafricaines (OFCA), Mme Fatimé Médamorou, a lancé un appel d’urgence au gouvernement centrafricain pour qu’il vienne en aide aux populations de la préfecture de la Vakaga, à environ 1000 km au nord-est de Bangui, confrontées à une crise sanitaire.

 

L’hôpital général de Birao est vide. Il n’y a pas de médecin, pas de médicaments et pas de personnel soignant, a indiqué Mme Médamorou au cours d’un entretien avec APA.

Les femmes éprouvent d’énormes difficultés à l’accouchement. La population souffre du paludisme et les enfants sont les premières victimes de cette maladie, a-t-elle ajouté.

 

Le sous-préfet Albert Mbongo a averti que la famine risque de sévir à Birao pendant la saison pluvieuse. Il n’y a plus de vivres au marché de Birao, a-t-il dit, dénonçant le renchérissement des prix des denrées alimentaires de base dont le manioc et le sorgho, aliment de base en Centrafrique.

 

Le prix d’une assiette de manioc est passé de 500 à 1000 FCFA et celui d’une assiette de sorgho de 250FCFA à 800 FCFA, a indiqué M. Mbongo. Il a lancé un vibrant appel au Programme alimentaire mondial (PAM) et à l’organisation des Nations unies pour l’alimentation (FAO) leur demandant de fournir des semences en quantité suffisante à la population de la région nord-est du pays afin de lui éviter la famine.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société