Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 15:44

 

YAOUNDE, 9 juin (Xinhua) -- Le dialogue politique centrafricain qui devait démarrer dimanche à Bangui a été renvoyé à une date  ultérieure à cause de la non signature d'un accord de paix global  entre le gouvernement et les principaux groupes rebelles devant  participer aux travaux, a rapporté lundi la radio Africa N1. 

 

     Un accord entre les rebelles et le gouvernement est prévu cette semaine à Libreville au Gabon sous les auspices du président Omar  Bongo Ondimba, président du comité ad hoc de la Communauté  économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac) sur la  question centrafricaine. 

 

     Le comité préparatoire du dialogue politique centrafricain  préconise la signature de cet accord et une amnistie générale pour toutes les parties prenantes conformément à un accord de paix  signé il y a quelques semaines entre le pouvoir de Bangui et le  groupe rebelle l'Armée populaire pour la restauration de la  démocratie (APRD) à Libreville. 

 

     Mais certains membres du camp présidentiel centrafricain ne  veulent pas entendre cette amnistie générale, selon la radio  Africa N1. Des procès judiciaires et des condamnations pèsent sur l'ancien président centrafricain Ange Félix Patassé et son ancien ministre  de la défense Jean Jacques Demafout, actuel leader de l'APRD.

 

     Les travaux du dialogue de paix inclusif centrafricain  concernent les membres du pouvoir, la société civile et tous les  mouvements armés en activité dans le pays afin de ramener une paix durable en Centrafrique.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans DIALOGUE INCLUSIF