Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 21:13

 

Bangui, 08/06/2008 – Centrafrique (PANA) - La signature d'un accord global liant le gouvernement centrafricain à l'ensemble des groupes armés, retenu par le comité préparatoire comme préalable du "Dialogue politique inclusif", devrait avoir lieu à la mi-juin courant, à Libreville, au Gabon, a appris la PANA de source officielle samedi à Bangui.


"C'est ce deuxième préalable que nous sommes en train de mettre en œuvre et il fallait maîtriser l'emploi du temps du président Bongo", (NDLR, chef de l'Etat du Gabon, médiateur dans la crise), a indiqué le ministre de la Communication et du Dialogue, Cyriaque Gonda, au cours d'un point de presse destiné à situer l'opinion sur le calendrier du "Dialogue politique inclusif", dont le comité préparatoire avait préconisé le début pour le 8 juin au plus tard.

"Tout cela nécessite une coordination logistique et des moyens", a également déclaré M. Gonda, qui a justifié le retard pris sur le calendrier initial par la volonté du gouvernement de conduire le processus avec "sérieux", ajoutant que
"le comité préparatoire, dans ses propositions, dit que l'organisation peut commencer à condition que les préalables soient réunis".

Il s'agit notamment de la signature d'un accord global avec les groupes armés et de l'adoption de mesures législatives et judiciaires permettant à tous les protagonistes de la crise de prendre part au dialogue.


M. Gonda a également annoncé la mise en place prochaine du comité d'organisation du dialogue, à l'issue d'un tour de table prenant en compte les forces vives, les militaro-politiques et les institutions de la République.


"Le tour de table a été bouclé hier (NDLR, vendredi) et je crois que le projet est sur la table du Président de la République", a- t-il précisé, soulignant la volonté du gouvernement de faire prévaloir le consensus dans la mise en place de ce comité.


En décembre 2006, le président centrafricain, François Bozizé, avait marqué son accord pour la tenue d'un dialogue politique destiné à mettre un terme à la crise née de l'existence de plusieurs groupes rebelles dans le Nord du pays.


Le comité préparatoire mis en place à cet effet a déposé son rapport le 25 avril dernier, préconisant la tenue de ce forum à Bangui 45 jours après la remise de ce rapport.

Point_de_Presse_Gonda_070608.958370.mp3 Point de Presse Gonda 070608.mp3  (4.44 MB)


Ndlr centrafrique-presse : C'est une secret de polichinelle que Bozizé, dans son for intérieur, n'a pas vraiment envie que ce dialogue inclusif ait lieu. Tous les prétextes sont donc bons pour traîner les pieds tout en jouant la montre en attendant 2010, échéance des élections présidentielles où Bozizé compte solliciter un second mandat qu'il s'arrangera pour obtenir de toute façon afin de demeurer éternellement au pouvoir. Il dispose des moyens de l'Etat et de l'argent nécessaire pour acheter les consciences et les voix. En dépit de son extrême impopularité, il ne reculera pas devant la fraude pour se faire élire à nouveau.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans DIALOGUE INCLUSIF