Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 02:07

 



Source: International Rescue Committee (IRC) 02 Juin 2008


Le CRI a lancé un programme qui permettra de remettre en état 2500 maisons pour les personnes qui rentrent dans leurs villages en République centrafricaine (RCA) après près de deux ans de déplacement. Les équipes de IRC travaillent dans 48 villages dans la région nord de Nana Gribizi, pour la fourniture du matériel et organiser la reconstruction de maisons pour les familles de retour.

 
"Jusqu'à présent, 80 maisons ont été entièrement reconstruites, mais nous nous attendons à accroître le travail de façon spectaculaire dans les prochains mois», a déclaré Gina Bramucci, la coordonnatrice de protection de IRC en République centrafricaine.


En 2004, des rebelles anti-gouvernementaux ont pris les armes dans un effort visant à renverser le gouvernement. Au début de 2006, des dizaines de milliers de personnes de Nana Gribizi avaient fui leurs foyers après avoir été prises dans un feu croisé entre les forces rebelles et les troupes gouvernementales. Certaines ont pu rejoindre la frontière au Tchad, tandis que d'autres ont été forcées de vivre dans des conditions terribles dans la brousse profonde.


Après un accord de paix qui a été signé l'année dernière, les personnes déplacées ont commencé à revenir dans leurs villages. Au début de cette année, une équipe de protection IRC a identifié les personnes les plus vulnérables, notamment les orphelins, les personnes âgées, les handicapés et d'autres dans le besoin de logement et de soutien, a dit Bramucci. "La plupart des bâtiments de la région ont été détruits et nous avons organisé des groupes de travail villageois qui aident à la reconstruction des maisons à partir de zéro."

 
Le rôle du IRC est d'aider les personnes déplacées avec de l'eau et l'assainissement, la santé, la protection, l'éducation et l'égalité des sexes axée sur les programmes de prévention de la violence. Les équipes du IRC ont foré 35 puits et 35 autres sont en cours de construction. Le  IRC apporte son soutien à plusieurs cliniques rurales et l'hôpital de la capitale régionale de Kaga Bandoro et a aidé les victimes de violences sexuelles avec des médicaments et des services psychosociaux. Le IRC a aidé quelque 3500 élèves à retourner à l'école de formation des enseignants bénévoles. En outre, le IRC a formé plus de 500 soldats rebelles, des officiers de l'armée et des membres d'une multi-nationale de maintien de la paix en vigueur des droits de l'homme et du droit international humanitaire.


Bramucci a dit que les personnes déplacées circulent entre les campements de brousse et leurs villages d'origine lorsque les conditions le permettent.


"Dans l'ensemble, il y a eu une amélioration progressive de la situation en matière de sécurité qui nous a permis d'aider à rouvrir les écoles et les centres de santé. Cela a à son tour, attiré de nombreuses personnes déplacées à retourner dans leurs villages sur une base plus permanente», a - t-elle dit.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société