Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 12:45

 

APA Bangui 2008-05-29 (Centrafrique) Le président de l’Assemblée nationale centrafricaine, Célestin Leroy Gaombalet, a déploré, jeudi à Bangui, la décision du gouvernement d’augmenter les prix des produits pétroliers à la pompe à partir du 1er juin, soulignant que cette mesure va incontestablement contribuer à l’amplification de la poussée inflationniste dans le pays.

 

Le gouvernement centrafricain a annoncé, jeudi, un ajustement des prix des produits pétroliers à la pompe à partir du 1er juin. C’est ainsi que le litre de super coûtera désormais 780 FCFA au lieu de 680 FCFA, celui du pétrole lampant 500 FCFA au lieu de 380 FCFA, le gasoil 750 FCFA au lieu de 670 FCFA et le fuel 500 FCFA au lieu de 410 FCFA.

 

«La question que chacun se pose est de savoir si les mesures d’accompagnement que votre gouvernement a prises contribueront à en réduire l’impact sur le panier de la ménagère, mis à rude épreuve depuis de longs mois par cette flambée des prix et la rareté concomitante des denrées alimentaires et de première nécessité», a interrogé M. Leroy Gaombalet.

 

Il a rappelé que le ministre du commerce, de l’industrie, des petites et moyennes entreprises, interpellé sur l’inflation et la crise alimentaires par les députés au cours de la séance plénière du 2 avril dernier, avait reconnu l’impuissance de son département face à certains facteurs tant endogènes qu’exogènes liés à cette hausse.

 

Concernant le dialogue politique qui doit démarrer le 15 juin, le président de l’Assemblée nationale a déclaré que «nous nous trouvons désormais sur la dernière ligne droite qui conduit à cet important forum tant attendu par toutes celles et tous ceux qui souhaitent sincèrement que notre pays retrouve par la voie du dialogue et de la concertation, l’unité et la tranquillité qui faisaient jadis sa fierté en Afrique, particulièrement dans la sous-région».

 

Malheureusement, a-t-il ajouté, les soubresauts et les revirements plus ou moins spectaculaires que nous constatons ça et là ne peuvent que constituer des manœuvres tendant à renvoyer aux calendes grecques la tenue de ce forum.


Clôture à Bangui de la première session ordinaire du parlement

 


Bangui, 29 mai (ACAP)- La première session ordinaire de l'Assemblée nationale a prix fin, jeudi 29 mai à Bangui, en présence des membres du gouvernement et du corps diplomatique, a constaté un journaliste de l'Acap.

 

Dans son discours de clôture, le Président de l'Assemblée nationale, Célestin Leroy Gaombalet, a relevé que la décision du gouvernement portant augmentation des prix du carburant à la pompe va incontestablement contribuer à l'amplification de la poussé inflationniste.

« La question que chacun se pose est de savoir si les mesures d'accompagnement que votre gouvernement a prises contribueront à en réduire l'impact sur le panier de la ménagère, mis à rude épreuve depuis de longs mois par cette flambée des prix et la rareté concomitante des denrées alimentaires et de première nécessité ».

Le Président de l'Assemblée nationale, Célestin Leroy Gaombalet, a rappelé que lors de son interpellation le 2 avril 2008, sur l'inflation et la crise alimentaire qui secouent le pays, la ministre du Commerce, de l'Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises, a surtout avoué l'impuissance de son département au regard de certains facteurs tant endogènes qu'exogènes.

Sur le plan politique, M. Gaombalet a déploré "les soubresauts et les revirements plus ou moins spectaculaires que nous constatons ça et là" et qui pourraient constituer des manœuvres tendant à faire renvoyer aux calendes grecques la tenue du Dialogue politique inclusif.

Rappelons que cette session de l'Assemblée nationale qui vient de s'achever a eu à examiner et adopter cinq projets de loi, dont l'un autorise la révision de l'Accord de Partenariat économique ACP-UE signé à Cotonou le 23 juin 2000.

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique