Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 23:52



 

Source: Humanitarian and Development Partnership Team - Central African Republic (HDPT CAR)

Date: 26 May 2008


Points saillants

- Jean-Pierre Bemba arrêté par la Cour Pénale Internationale

- Mia Farrow trouve un peuple envahi par la peur dans le nord de la RCA

- Soutien à l’agriculture dans l’extrême ouest par Première Urgence

- Mission imminente de la Représentante Spéciale des Nations Unies pour les enfants et les conflits armés en

RCA Contexte et sécurité

 

Jean-Pierre Bemba arrêté par la CPI

 

Jean-Pierre Bemba, accusé de crime contre l’humanité et de crime de guerre, a été arrêté à Bruxelles en Belgique le 24 mai sur demande de la Cour Pénale Internationale (CPI). Les charges contre lui sont liées aux exactions, et particulièrement aux violences sexuelles, commises à Bangui et dans d’autres localités en 2002 et 2003 par les troupes du Mouvement de Libération du Congo (MLC), qu’il dirigeait. Le MLC a secouru le régime menacé de Patassé.

 

Actualités

 

Mia Farrow trouve un peuple en détresse

 

Un an après sa première visite, l’actrice américaine Mia Farrow, ambassadrice de bonne volonté du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), est revenue en République Centrafricaine du 15 au 22 mai. Accompagnée d’Esther Guluma, Directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique centrale et l’Afrique de l’ouest, qui était également avec elle lors de son premier passage en RCA, les deux dames sont venues évaluer la mise en œuvre de projets initiés en février 2007.

 

Cette année, Nurit Galron, une star de la chanson israélienne, et Meira Aboulafia du Forum israélien pour l’aide internationale humanitaire ont agrandi la délégation. L’ambassadrice et son équipe ont pu s’enquérir de la situation humanitaire dans le pays grâce à des visites sur le terrain, des rencontres avec les membres du gouvernement et des discussions approfondies avec les ONG et les agences des Nations Unies. L’équipe de l’UNICEF s’est rendue dans les villes de Bossangoa, Paoua, Kaga- Bandoro, Kabo et Sam Ouandja où elle a rencontré des populations déplacées et réfugiées ainsi que des personnes victimes de violences.

 

Lors de son dernier passage dans cette partie du pays, l’actrice n’avait émis aucun doute sur l’existence d’une crise humanitaire en RCA. Un an plus tard, elle est toujours du même avis. Face à la presse nationale, le 22 mai, Mia Farrow s’est dite choquée et préoccupée par ce qu’elle a pu observer dans le nord du pays.

 

Elle a loué l’assistance apportée par les acteurs humanitaires aux personnes affectées mais regrette la recrudescence de la violence dans le nord-ouest qui a occasionné le déplacement de milliers de personnes qui vivent dans des conditions extrêmement pénibles. Elle a ainsi expliqué que la plupart des personnes rencontrées étaient habitées d’une frayeur constante, majoritairement provoquée par les bandits communément appelés ‘‘coupeurs de route’’ qui pillent, brûlent des villages et enlèvent des personnes contre rançon. A cela s’ajoute les violences sexuelles perpétrées à l’encontre des femmes et des fillettes. Mia Farrow a fait état de plus de 1.000 victimes de viols assistées sur l’axe Kaga-Bandoro et Kabo, une des victimes étant une fillette de 4 ans.

 

« J’ai demandé à une femme déplacée si elle pensait retrouver une vie meilleure un jour. Elle m’a dit qu’elle ne voyait aucun espoir pour le futur. Je trouve ça horrible…en même temps malgré cette souffrance, il y a une lueur d’espoir quand on voit les maîtres-parents déterminés à enseigner des enfants dans des écoles de brousse,» a commenté l’ambassadrice de l’UNICEF. Après avoir mentionné certains centres de santé visités à Bossangoa totalement dépourvus de médicaments et de matériels, elle a lancé un appel au Chef de l’Etat centrafricain, François Bozizé.

 

«L’année dernière quand j’ai rencontré le Chef de l’Etat, il m’avait nommée Porte-parole de tous les centrafricains qui souffrent. Alors en leur nom, je lui demande de consacrer 15% du budget de l’Etat à la santé et à l’éducation,» a-t-elle déclaré. Esther Guluma a évoqué les mêmes préoccupations que Mia Farrow, déplorant la crise humanitaire qui persiste dans le nord. «La crise dans ce pays est complexe à cause de la diversité des sources qui sont entre autres la pauvreté, les attaques des coupeurs de route sur la population et le viol des femmes,» a-t-elle dit.

 

La directrice régionale a affirmé que les ressources mobilisées pour soulager les populations l'an dernier ont été trois fois plus importantes que les trois dernières années confondues. Le plaidoyer réalisé par Mia Farrow en 2007 au cours de nombreuses conférences de presse et de rencontres au plus haut niveau a contribué à ce résultat. Grace à ces fonds, l’UNICEF a lancé de nombreux programmes dans le pays et a ouvert deux sous-bureaux à l’intérieur du pays.

La chanteuse israélienne, Nurit Galron, qui effectuait son premier voyage en Afrique s’est dite bouleversée par ce qu’elle a observé sur le terrain. Elle a par conséquent pris contact avec le ministère des affaires étrangères israélien qui pourrait s’engager aux cotés de la RCA.

Pour en savoir plus: aboher@unicef.org

 

Soutien à l’agriculture dans l’extrême ouest

 

Première Urgence a démarré ses activités agricoles d’urgence dans l’Ouham Pendé, de Bongaro en passant par Paoua jusqu’à Pougol dans l’extrême ouest du pays. Des 30 hectares de terres à réhabiliter dites ‘bas fond’ à cause de leur inondation en saison de pluie, 12 ont déjà été achevés. Cinq kilos de semences de riz seront distribués dans les prochains jours à chacun des 300 ménages qui bénéficieront de la remise en culture des bas-fonds. Ces familles recevront aussi des rations de protection de semences pour 45 jours. En vu de redynamiser l’économie locale et les flux commerciaux à travers la méthode de ‘‘Haute Intensité de Main d’œuvre’’, le projet de réhabilitation mobilisera 825 travailleurs pour 30 jours en appliquant l'approche 'Argent pour travail'. Quelques 160 travailleurs en bénéficient actuellement.

 

Une enquête de base en cours sur le même axe a permis d’identifier 6.000 ménages vulnérables. Il s’agit souvent des familles de déplacés internes ou de retournés, ayant fuit leur village souvent brulés. Leurs terrains ont été laissés à l’abandon, leurs outils sont endommagés, et les intrants leur manquent. Ces ménages recevront un don d’outils agricoles et de semences vivrières et commerciales ainsi que 45 jours de rations de protection. Ces projets agricoles sont financés par le Service d’Aide Humanitaire de la Commission Européenne (ECHO) ; les rations de protection sont un don de l’Ambassade de France en RCA.

 

Avec le soutien de l’UNICEF, Première Urgence a aussi réhabilité le centre de santé de Paoua, le dotant de salles adéquates, d’eau et d’équipements. La remise en condition du centre de santé de Pendé est planifiée pour les prochains mois.

Pour en savoir plus : pu.cdm.rca@gmail.com

Coordination

 

Enfants et conflits armés

 

Mme Radhika Coomaraswamy, Représentante Spéciale des Nations Unies pour les enfants et les conflits armés, se rendra en RCA du 27 au 31 mai. L’objectif de la mission est d’évaluer la situation des enfants sur le terrain, en vue de collaborer avec tous les intervenants pour assurer une plus grande protection des enfants. Mme Coomaraswamy portera une attention particulière sur le recrutement d’enfants par les forces et groupes armés.

 

Pour toutes informations, veuillez contacter:

 

UN OCHA RCA

Nancy Snauwaert snauwaert@un.org |+236 75 54 22 78

Gisèle Willybiro willybiro@un.org |+236 75 54 90 31

 
Find more information on http://www.hdptcar.net/blog/

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société