Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 02:54




 

APA Bangui2008-05-22 (Centrafrique) Un projet de loi portant réglementation des biocarburants en Centrafrique a été voté mercredi à Bangui par l’Assemblée nationale centrafricaine, a constaté APA sur place.

 

Le projet de loi se propose de créer un cadre attractif pour les investisseurs de manière à drainer dans le pays les capitaux susceptibles de permette au gouvernement de résoudre dans une certaine mesure la grave crise socio-économique que traverse le pays.

 

De source proche du ministère centrafricain du commerce, on justifie le vote de ce projet de loi par la flambée du prix du pétrole sur le marché international qui a un impact d’autant plus dur sur la Centrafrique que ce pays est enclavé. D’où la nécessité de rechercher des solutions pour atténuer le choc, indique-t-on.

 

Par ailleurs, un important marché de biocarburants se profile à l’échelle mondiale, eu égard à l’épuisement des réserves de pétrole disponibles d’ici une cinquantaine d’années. C’est pourquoi le monde entier est à la recherche des énergies alternatives et renouvelables que sont le nucléaire, le solaire et l’agrocarburant, ont expliqué des experts du ministère du développement rural.

 

Au ministère centrafricain des mines et de l’énergie, l’effet attendu, par la création de la production des biocarburants, est la fabrication du biodiesel, matière première nécessaire au fonctionnement des industries, et le développement, d’une manière générale.

 

La production des biocarburants aura pour conséquence la réduction des prix des produits pétroliers et du chômage par la création d’emplois, explique-t-on de même source.

 

Selon le ministre d’Etat aux mines et à l’énergie, Sylvain Ndoutingaï, les grandes compagnies de renom présentes en Centrafrique attendent depuis un an que le gouvernement définisse le cadre institutionnel et juridique en matière de production des biocarburants, pour sécuriser leurs investissements.

Il a indiqué que le Mali, le Sénégal et le Burkina Faso étaient les premiers pays africains ayant déjà légiféré en la matière.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie