Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 02:24





Face à une éventuelle attaque venant du Soudan, 
 




APA - N’Djamena
2008-05-15 (Tchad) Le Premier ministre tchadien, Youssouf Saleh Abbas a demandé aux N’Djamenois de « dormir tranquille car le gouvernement a pris toutes les mesures nécessaires » contre une éventuelle attaque venant du Soudan.

 

S’exprimant cet après midi lors d’une réunion avec la presse, organisée par la Coalition pour la défense de la Liberté de la Presse, dans un grand hôtel de la capitale, le Premier ministre s’est dit surpris par les accusations des autorités soudanaises.

 

Il a par ailleurs exprimé sa surprise quant à la décision soudanaise de rompre ses relations diplomatiques avec son pays.

Le Premier ministre tchadien Youssouf Saleh Abbas a estimé que les récents développements venant du Soudan « sont des réactions qui relèvent d’une volonté de Khartoum de déstabiliser le Tchad »

 

Il a également rejeté les accusations du Soudan contre le Tchad, tout en revelant être en possession « d’importantes informations qu’il ne peut divulguer pour l’instant »

« Nous avons pris toutes les décisions » a-t-il répété face à l’inquiétude grandissante des journalistes qui l’interrogeaient sur une éventuelle attaque de Khartoum, au lendemain du raid des rebelles sur la capitale soudanaise.

 

Ce point de presse a également permis au Premier Ministre tchadien de se prononcer sur les relations entre les autorités tchadiennes et la presse Il a souhaité des relations détendues entre son gouvernement et la presse : « Mon gouvernement est un gouvernement d’apaisement. La presse privée n’est pas, et ne sera pas un adversaire du gouvernement », a-t-il indiqué.

 

Il a également ajouté à ce sujet :« Nous ferons tout ce qui en notre pouvoir pour aider la presse privé, car elle est un élément important pour notre démocratie » a-t-il indiqué.

Il a promis la réouverture dans les brefs délais de la radio ‘FM Liberté’ et du journal ‘Notre Temps’, organes fermés depuis six mois par le ministre tchadien de l’Intérieur.

 

Au sujet de l’ordonnance 05, une décision administrative imposée au lendemain du raid rebelle sur la capitale et qui a considérablement alourdi, les conditions de travail de la presse indépendante, le Premier ministre a indiqué que celle-ci a été soumis à l’arbitrage de l’Assemblée nationale.

 

S’agissant de l’éventualité de la table ronde, devant regrouper tous les acteurs de la crise tchadienne, le Premier ministre n’y est pas favorable, qualifiant les rebelles « d’éléments perturbateurs, opposés au principe démocratique »

Le Premier ministre a toutefois ajouté qu’il est favorable à « toute initiative qui puisse ramener la paix au Tchad ».

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE