Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 14:48

 

 

"The success of the National Inclusive Dialogue on Central African Republic crises    depends on its organisation to abroad . Change is the meaning of this Dialogue."     

 

 

Being citizens of a country requires duties and rights. Claiming its will to act as politician deserves patriotism and sense of country interests presevation. Indeed this condition is not only for President of State but also  for all those belong to policymakers Establishment, notably : Lawmakers, Journalists, Professors, Businessmen, Judges and Monks, the elites. Dialogue is the core of democracy and State of Law  To gain stability, security, law and order, economic growth, one thing should be done by politicians : "Talking" or Politics Dialogue". Substantive dialogue, true talking, relevant one.Doing so,brings trust and confidence among citizen by strengthening their devotion to the country institutions.

 

To be simple, politicians have to talk to settle disputes, crises which impede the country since twenty years and destroy all structure and framework of its development. They have to drop out "poison" which causes plight to the country, wishing good for citizens. By politicians, citizens must identify themselves in the way to defend the country common good. It is to say politicians should serve as examples. To reach this purpose talking between them is more important. Such dialogue is a duty for politicians. When politicians refuse talk or say they do not know its advantage ; that means they are not politicians, but enemies of countries. As citizens of Central African Republic unanimously want talk ;  this must be effective, efficient and constructive. The effective talk is Bozizé'slegitimacy.

 

The efficient talk is that of Human Rights in the country. The constructive talk is that where the output allows opposition to play its role as counterpower. By the way, those who are in asilyum abroad should return home. Politicians have to talk seriously. It is compulsory for them to find solutions which avoid the country from war. Politics Dialogue should be sincere. Elite is convened to participate. Citizens believe in this talking. There is no place for failure. Change is the meaning of this Dialogue, an opportunity for Central African Republic to weigh on its future. A better one. This is the way of peace and to invent new Central African Republic.

 



 

La valeur d'un homme politique se mesure par sa capacité à résoudre les difficultés qui s'exposent à lui. Pour dire mieux l'homme politique doit trouver des solutions aux maux qui gangrènent sa société. L'on entend par maux  tout événement qui met à mal le développement du pays et aussi l'épanouissement de ses citoyens. Pour résoudre ces maux, le politique a un outil qui s'avère plus efficace que les armes à feu. L'homme politique doit user du dialogue. Il doit parler. Il doit se parler. Il doit s'entretenir. Et le dialogue est le support incontournable de la démocratie. Dire que l'on est politique et démocrate c'est être patriote et garant des intérêts de l'Etat. Cela ne s'applique pas qu'au Chef de l'Etat. Il concerne aussi tout l'Establishment politique : les Députes, les Professeurs, les Journalistes, les Curés, les Juges et les Hommes d'Affaires. Disons les élites. Et, le dialogue s'impose comme le moyen le plus intelligent et sage pour résoudre les différends. 

 

C'est pourquoi la Centrafrique doit se parler. Elle doit réfléchir sur son mal-être. Lequel la rend aphone et anémique depuis au vingt ans. Bien sûr, dialoguer oui. Mais sur quel sujet. Poser cette question, c'est faire preuve d'ingéniosité. Les politiques doivent débattre de la légitimité de Bozizé. Des Droits de l'Homme dans le pays. Et ce dialogue doit être efficient et constructif pour la Centrafrique. Il faut le comprendre à l'aune de la paix et la sécurité.  Cela dit, le dialogue doit conduire à la préservation des intérêts de l'Etat. Pour ce faire les politiques doivent dire la vérité. Au travers ce dialogue les citoyens exigent des politiques un devoir : celui de créer la confiance. Laquelle pourrait les amener à croire dans les institutions de la République et la restauration de la démocratie. Les politiques doivent se dire : si l'on dialogue, c'est parce que certains ont été des avides, d'autres ont été en proie de la convoitise, et ils ont commis un coup d'Etat. Le dialogue politique est un dialogue vrai, franc et direct. Avec comme centre d'intérêt : la raison d'Etat. L'on dit que la Centrafrique doit changer et en découdre avec les erreurs sombres de son passé douloureux. La nouvelle Centrafrique est à inventer de ce dialogue des politiques.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion