Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 00:27




 

Venu faire le point sur la situation politique dans son pays avec son homologue gabonais Bongo Ondimba, le président centrafricain François Bozizé a quitté Libreville le 23 avril dernier dans la soirée à l’issue d’une visite de travail et d’amitié de 24 heures au Gabon où il aura abordé avec son hôte les diverses facettes du conflit qui touche son pays, dans le cadre de la préparation d'un débat national pour la résolution de ce conflit.

 

Source : Gaboneco.com  25/04/08

 

Le président centrafricain, François Bozizé, a effectué le déplacement de la capitale gabonaise les 22 et 23 avril dernier pour informer le président Bongo Ondimba, qui préside la commission ad hoc de la CEMAC sur les questions centrafricaines, des résultats de ses démarches et contacts en vue de la tenue du dialogue politique inclusif censé ramener une paix définitive en centrafrique.


Le président Bozizé a prévu de réunir toute la classe politique centrafricaine, la société civile, les partis politiques de la majorité, ceux de l’opposition, y compris l’opposition armée, autour d’une même table pour un débat national où chacun devrait pouvoir exprimer ses revendications et les concessions envisageables pour sortir de la crise qui perdurent dans ce pays.

«Je pense qu’à l’issue de ce dialogue, nous pourrons commencer à parler d’autre chose» a déclaré le président centrafricain.


François Bozizé a informé son homologue gabonais de l’organisation du dialogue de paix inclusif centrafricain selon l’agenda arrêté d’un commun accord entre les membres du comité préparatoire et le gouvernement centrafricain.


Pour sa part, le président Bongo Ondimba a souhaité que cette nouvelle démarche aboutisse à une réconciliation de la classe politique centrafricaine et au retour à une paix durable dans ce pays.

Les participants se sont accordés sur les points préalables et nécessaires à l’ouverture du dialogue, à savoir la signature d’un accord de paix entre le gouvernement et l’Armée populaire pour la restauration de la République (APRD), l’un des groupes rebelles les plus puissants actifs au nord-ouest de la Centrafrique, la conclusion d’un accord de paix global et l’adoption de mesures judiciaires et législatives appropriées. Le financement de cette large concertation nationale a également été examiné.

Le président Bongo Ondimba a déjà joué un rôle déterminant dans la stabilisation et le retour de la paix en République centrafricaine par le passé. C’est à Libreville que les centrafricains avaient négocié et signé un accord sur l’élection présidentielle du 13 février 2005. La liste des candidats avait été revue à la hausse et la date du scrutin repoussée d’un mois grâce à la médiation du président gabonais.


Le président centrafricain François Bozizé et son homologue gabonais Omar Bongo Ondimba ont pris acte avec satisfaction du déploiement effectif des troupes de l’EUFOR-Tchad-RCA dans les régions très agitées de l’est tchadien et du nord-est de la RCA conformément à la Résolution 1778 des Nations unies adoptées le 25 septembre 2007.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE