Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 22:46



 

Source: Humanitarian and Development Partnership Team - Central African Republic (HDPT CAR)

Date: 21 Apr 2008


Points saillants

 

- Séminaire de 4 jours sur la Réforme du Secteur de la Sécurité.

- Une délégation du comité préparatoire pour le dialogue inclusif pour la paix en RCA en tournée.

- Torben Brylle, Représentant Spécial de l'Union Européenne pour le Soudan et l'opération EUFOR-Tchad/RCA en visite en RCA.

 

Contexte et sécurité

 

Un pas crucial pour la RCA vers le SSR La semaine dernière, le Gouvernement centrafricain a tenu un séminaire de quatre jours sur la Réforme du Secteur Sécurité (RSS). Ce séminaire a eu lieu du lundi au jeudi et avait pour but de faire un état des lieux des services centrafricains de la sécurité et de la justice, ainsi que d'établir des stratégies de réforme à court et moyen termes. La RSS constitue une des étapes clés citées dans la stratégie de réduction de la pauvreté de la RCA et pourrait ainsi avoir un impact important sur la situation humanitaire du pays. Après cinq mois de travaux du Comité national sur la RSS, le Chef de l'Etat, François Bozizé a inauguré le séminaire le 14 avril. Les premières séances se sont concentrées sur l'état actuel de la situation, les mandats et les besoins du pays en matière de sécurité et de justice. Les sessions suivantes ont intégré les thèmes transversaux, tels que le role de l'Assemblée Nationale, la transparence des finances publiques et l'égalité des sexes, dans les stratégies de réforme. Les débats ont été principalement axés sur les acteurs suivants:

 

- L'Armée Nationale (Forces armées centrafricaines-FACA) et la gendarmerie;

- Les services de police nationale et municipale;

- Les forces paramilitaires (douanes, la protection de l'environnement);

- L'administration judiciaire et pénitentiaire;

- Les services de renseignement;

- Les entreprises de sécurité privées.

Les participants ont travaillé le mercredi soir afin de finaliser des mesures concrètes qui établiraient des bases d'un secteur de la sécurité favorable au développement sur les deux prochaines années. Lors de la cérémonie de clôture le 17 avril, le Président Bozizé a accepté au nom du Gouvernement, les recommandations formulées tout au long du séminaire.

Principales suggestions:

 

- Augmenter le nombre de recrues FACA et faire respecter les règles de retraite obligatoire (à partir de mai 2008);

- Adopter un code de conduite militaire fondée sur les droits de l'homme et établir des sanctions pour les violations (octobre 2008);

- Nette distinction des uniformes pour les différents services (décembre 2008);

- Former les chefs de village et des environs pour leur rôle juridique (janvier 2009);

- Mettre en place un corps pour les gardes de prisons civiles (janvier 2009);

- Revoir les méthodes et démanteler les points de contrôle illégaux (mai 2008) et réduire le nombre de points de contrôle légal (août 2008).


Pour plus d'informations contacter John Ratcliffe au john.ratcliffe@undp.org ou téléchargez les documents à ce sujet sur
http://hdptcar.net/blog/ssr

 

Comité préparatoire pour le dialogue

 

Une délégation du comité préparatoire pour le dialogue inclusif centrafricain composée des représentants du pouvoir, de la société civile et des représentants d'organisations internationales, s'est rendue le vendredi 18 avril à Lomé au Togo où réside l'ex-président centrafricain Ange Félix Patassé. Bien avant, elle s'était rendue à Paris où elle avait rencontré Jean-Jacques Demafouth, le président de l'Armée Populaire pour la Restauration de la Démocratie (APRD), mouvement armé actif dans le nord-ouest de la Centrafrique. Mercredi dernier, cette délégation s'était également rendue à Tripoli pour rencontrer le président Mouammar Kadhafi qui soutient le dialogue de paix et pour rencontrer également Abdoulaye Miskine, un autre chef de l'opposition. Jean-Jacques Demafouth et Abdoulaye Miskine demandent des garanties sécuritaires et des mesures de grâce ou d'amnistie afin de venir à Bangui sans inquiétude. La délégation se rendra bientôt au Gabon pour une rencontre avec le médiateur du dialogue, le président gabonais Omar Bongo Ondimba.

 

Pour toutes informations, veuillez contacter: UN OCHA RCA |

Nancy Snauwaert snauwaert@un.org |+236 75 54 22 78

Gisèle Willybiro willybiro@un.org |+236 75 54 90 31

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans DIALOGUE INCLUSIF