Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 17:46



 

La Tribune.fr (www.latribune.fr). Reuters - 24/04/08 à 15:38:00

 

PEKIN (Reuters) - La Chine annonce le rappel prochain d'une cargaison d'armes à destination du Zimbabwe, que les dockers sud-africains ont refusé de décharger à Durban.

La Zambie, qui préside la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), a appelé les Etats de la région à interdire au navire chinois, l'An Yue Jiang, l'accès à leurs eaux, au motif que sa cargaison d'armes risquait d'aggraver la crise politique du Zimbabwe.

 

"D'après mes informations, l'entreprise chinoise a décidé de rappeler le navire et sa cargaison destinée au Zimbabwe", a déclaré Jiang Yu, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

 

"Dans le domaine des armes conventionnelles, nous avons des relations commerciales avec plusieurs pays. Ces relations respectent nos lois, les résolutions du Conseil de sécurité ainsi que les obligations internationales de la Chine.

 

"Nous avons été très responsables et prudents au sujet des exportations d'armes."

Les résultats de l'élection présidentielle du 29 mars au Zimbabwe n'ont pas été annoncés, alimentant une crise politique entre le pouvoir et l'opposition, qui assure avoir remporté le scrutin dès le premier tour.

 

DES DÉCLARATIONS "INFONDÉES"

 

Jiang a farouchement défendu les échanges commerciaux entre la Chine et l'Afrique, après l'adoption par le Parlement européen d'une résolution critiquant ses livraisons d'armes à des pays tels que le Soudan et le Tchad.

Le Parlement européen a aussi estimé que des investissements inconditionnels dans certains pays ne se distinguant pas par leur bonne gouvernance pouvaient contribuer à perpétuer des violations des droits de l'homme.

 

"Ils ont ignoré les faits et fait des déclarations infondées, ce qui est totalement irresponsable", a déclaré Jiang au sujet de cette résolution.

L'Union européenne applique déjà un embargo sur les ventes d'armes au Zimbabwe, en vertu de sanctions adoptées en 2002 contre Harare. Il interdit aux 27 pays membres de l'UE de fournir au Zimbabwe des armes ou du matériel destiné à des opérations militaires.

 

Le commerce florissant entre la Chine et l'Afrique, dont les ressources naturelles sont très demandées par une économie chinoise en plein boom, s'est vu reprocher de ne pas tenir compte de la situation des pays concernés en matière de gouvernance ou de droits de l'homme.

 

D'autres y voient en revanche une nouvelle source de financements dont l'Afrique a besoin.

Selon Jiang, le rôle de la Chine en Afrique sera, en dernière analyse, jugé par les populations africaines, et non par des pays tiers. "Nous respectons le droit des pays africains à choisir leur propre système politique et la voie de leur développement social", a-t-elle dit.

 

© 2008 La Tribune

Lindsay Beck, version française Gregory Schwartz et Natacha Crnjanski

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans ASIE