Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 23:21



 

Source: Humanitarian and Development Partnership Team - Central African Republic

Date: 14 Apr 2008


Points saillants

 

- Forum sur le financement et l'accès aux soins de santé du 8 au 10 avril à Bangui

- Formation du Comité Internationale de la Croix Rouge sur les blessures des armes à feu

- 1.500 patients inscrits au Centre de Traitement Ambulatoire de Bangui

- Cadre d'Analyse des Besoins humanitaires

 

Actualités

 

Faciliter l'accès aux soins de santé

 

Le Forum sur le financement et l'accès aux soins de santé s'est déroulé du 8 au 10 avril à l'Assemblée Nationale à Bangui. Le forum a engagé des réflexions qui doivent conduire à l'adoption d'un système permettant d'offrir des services de santé à faibles coûts, voire même d'annuler ces coûts pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes. Les pouvoirs publics et les partenaires ont en effet constaté que les coûts des soins constituent le plus souvent un obstacle à l'accès, plus particulièrement pour les populations vulnérables mentionnées précédemment.

 

Le premier ministre, Faustin Touadera, dans son discours au cours de la cérémonie d'ouverture, a souligné que les indicateurs clés de la santé en République Centrafricaine sont les plus bas du continent : un taux de mortalité parmi les enfants de moins de cinq ans de 176 pour 1.000 et une mortalité maternelle de 1.355 pour 100.000 accouchements. Pour réduire ces chiffres dévastateurs, le forum a fait des recommandations concernant l'exemption des paiements des soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans, l'assainissement de la gestion du secteur à tous les niveaux, une meilleure coordination de l'aide internationale et une réflexion approfondie sur les mécanismes alternatifs de financement des soins, à savoir les mutuelles de santé et les forfaits obstétrique et pédiatrique. Le premier ministre a prôné la mise en place d'un comité de suivi des recommandations.


Organisé par le ministère de la Santé Publique, de la Population et de la Lutte contre le Sida, avec l'appui de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de l'UNICEF, le forum a réuni 150 participants des services de santé centrales et de la périphérie, des ONG nationales et internationales, des organisations confessionnelles et des partenaires au développement.

 

Formation sur blessures des armes à feu

 

Le personnel sanitaire militaire et civil de Bangui et des provinces se perfectionne en chirurgie des blessés par armes à feu. En vue de répondre au besoin croissant de soins aux personnes blessées, le Comité International de la Croix Rouge (CICR) a organisé du 7 au 9 avril à l'hôtel Somba à Bangui, un séminaire en chirurgie des blessés par armes à feu, auquel ont pris part 23 médecins venus de Bangui et des régions de l'Ouham, Ouham-Pendé et la Vakaga dans le nord de la Centrafrique.

 

Les affrontements entre les forces gouvernementales et les différents groupes armés d'opposition dans les zones conflictuelles provoquent des cas de blessures par armes de guerre. A cette situation générale et en lien avec l'insécurité dans le nord-ouest et le nord-est du pays, s'ajoutent les attaques des bandes armées - "coupeurs de route" - sur les populations dans ces régions. Le personnel sanitaire militaire et civil des hôpitaux des préfectures du nord affectées par le conflit est de plus en plus sollicité pour des soins à apporter aux personnes blessées par armes à feu. A Bangui la capitale, des incidents ayant entraîné des blessures graves suite à l'usage des armes à feu, contribuent à une augmentation des cas de personnes blessées auxquels les chirurgiens des hôpitaux sont confrontés.

 

Ces cas spécifiques commandent des gestes médicaux peu habituels pour la grande majorité des participants. "Ce ne sont pas des cas auxquels nous faisons face habituellement. La prise en charge des blessés de ce type, pour être efficace, se fait différemment", a affirmé Dr Issa Mapouka, chirurgien chef de service de traumatologie orthopédique de l'hôpital communautaire de Bangui, présent à l'ouverture des travaux. "Nous avons suivi un séminaire similaire du CICR en 2001 et cela nous a été d'une grande utilité lors des troubles militaro politiques que le pays a connu par la suite" a-t-il poursuivi.

 

Durant les trois jours de travaux les participants ont débattu de plusieurs thèmes touchant les activités chirurgicales du CICR dans le monde, les droits et devoirs du personnel sanitaire et des thèmes spécifiques à la pratique chirurgicale. Ce séminaire deuxième du genre organisé à Bangui par le CICR sera suivi, selon Jean-Nicolas Marti, chef de délégation du CICR, d'autres événements de formation médicale.

 

Pour en savoir plus : jmarti.bng@cicr.org

Pour toutes informations, veuillez contacter: UN OCHA RCA

Nancy Snauwaert snauwaert@un.org |+236 75 54 22 78

Gisèle Willybiro willybiro@un.org |+236 75 54 90 31

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société