Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 19:30

 

 

(MISNA) 28/3/2008  - Une centaine de personnes, dont 55 enfants, sont encore aux mains d’un groupe d’hommes armés non identifiés qui ont attaqué il y a quelques semaines une série de villages dans la zone méridionale de la Centrafrique, près de la frontière avec la République démocratique du Congo, capturant en tout plus de 150 civils. C’est ce que font savoir les Nations Unies qui ont envoyé sur place une équipe d’enquêteurs pour vérifier les nouvelles relatives à une série d’attaques que les autorités locales attribuent aux rebelles ougandais de l’Armée de résistance du seigneur (Lra, Lord’s resistance army), dont la présence a récemment été signalée dans cette zone. Les fonctionnaires de l’Onu ont cependant précisé de “ne pas être en mesure d’identifier les responsables” des attaques, soulignant que les modalités d’action des dernières agressions sont identiques à celles utilisées par de nombreux groupes armés présents dans la zone.

 

Malgré cette constatation, la presse internationale continue d’attribuer les violences aux rebelles de la Lra, engagés dans une longue négociation sur le point de se conclure par la signature d’un accord de paix définitif, mettant fin à plus de 20 ans de guerre dans le nord de l’Ouganda. D’après la reconstruction fournie par les enquêteurs de l’Onu, environ 300 hommes armés ont attaqué – entre le 19 février et le 10 mars – les villages de Bambouti, Gbassigbiri, Ligoua et Obo, enlevant plus de 150 personnes utilisées pour transporter des biens et de la nourriture ; près d’une cinquantaine a été ensuite libérée. Cinquante cinq enfants et plus de 50 adultes sont encore retenus par les agresseurs

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation