Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 16:33

 

 

BANGUI, 20 mars 2008 20h34-(©AFP /) Bangui a reconnu jeudi que des combattants sont entrés dans le nord-est de la Centrafrique (RCA) sans pouvoir les identifier comme des membres de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony, recherché par la Cour pénale internationale et qui se serait réfugié en RCA.

 

"Nous ne doutons pas que des hommes armés, près de 200, soient entrés il y a deux semaines dans la sous-préfecture de Obo où ils se sont livrés à des razzias et ont pillé les biens des habitants", a déclaré à l'AFP Jean-Francis Bozizé, ministre Délégué à la Défense.

"Cependant, nous ne pouvons confirmer ni infirmer qu'il s'agit de combattants de la LRA comme certaines sources le disent."

 Joseph-Kony-copie-1.jpg

Les autorités ougandaises ont affirmé mercredi qu'ils avaient "des renseignements crédibles" indiquant que Kony "se trouve en République centrafricaine, à environ 80 km de la frontière avec le Soudan. Nous pensons qu'il avait prévu de s'installer là-bas depuis un moment. Nous pensons qu'il y a une troisième partie qui l'encourage à y aller".

 

M. Bozizé a toutefois affirmé: "Nous sommes en train de tout mettre en oeuvre pour que la lumière soit faite sur cette situation (ô) combien préoccupante. Près de cent habitants ont été pris en otages par ces hommes pour transporter les vivres. Selon les informations que nous détenons, ces hommes ont libéré les otages en se retirant en RD-Congo".

 

"La position de notre pays entouré par des voisins qui vivent des conflits internes, les difficultés de nos hommes (effectif, équipement) à pouvoir contrôler tout le territoire, ne peuvent pas nous laisser à l'abri de telles incursions", a poursuivi M. Bozizé, se félicitant du déploiement de forces comme l'EUFOR/Tchad-RCA pour assurer la sécurité.

La région de Obo se situe au nord-est de la Centrafrique aux frontières de la République démocratique du Congo et du Soudan.

 

Peuplée de près de 60.000 habitants, elle comporte des zones de non droit où sont perpétrées chaque année de nombreuses attaques des bandes armées, notamment des braconniers soudanais, souvent puissamment armés qui déciment la faune centrafricaine.

Placée sous l'autorité d'un Préfet, qui est un officier de l'armée, Obo dispose d'un détachement des forces armées centrafricaines (FACA).

 

Kony et trois hauts responsables de la LRA sont visés par des mandats d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Fin février, Kampala avait annoncé avoir signé avec la LRA un accord de désarmement, de démobilisation et de réinsertion sociale des rebelles, dernière étape avant la signature d'un accord de paix définitif.

 

Les pourparlers entre Kampala et la LRA, qui visent à mettre fin à plus de 20 ans de guerre civile, ont débuté en juillet 2006.

Le conflit a fait des dizaines de milliers de morts et provoqué le déplacement de près de deux millions de personnes.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation