Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 16:34
Empoisonnement au centre d'instruction de Bouar
 
 
Les éléments des différents mouvements de rébellion qui ont commis l'erreur de se rallier à Bozizé à la suite des différents accords signés avec Damane et Miskine sont l'objet d'empoisonnement dans les repas au Centre d'instruction de Bouar.
Onze d'entre eux ont réussi à fuir mais seulement 7 ont pu arriver dans une base de l'APRD qui les a aussitôt pris en charge en leur apportant des soins.
Il s'agit de :
Sergent  NDOMON Jean-Pierre né le 23/11/69 à Kabo fils de Ndomon Marc et Ganguenon
Sergent  NDOINOUA Patrick né vers 1983  à  Kabo
Caporal chef NOIMBARA François né le 17 mars 1972 à Kabo
caporal  MIRANGAÏ Joseph  né vers 1974 a Tchad
2è classe MOITAM Wilfrid né le 0/12/73 à kabo
2è calsse ZEKEMA Alexis  né vers 1978 à Kabo
2è classe TORONGAI Aubin  né vers 1977 à Kabo
 
Les fuyards ont déclaré que beaucoup d'entre eux ont fui vers le Cameroun et ceux qui sont restés au centre sont dans un état de santé précaire. Le centre enregistrerait deux à trois décès par jour.
 
Partis au nombre de 11 seul les 7 précités ont pu rejoindre l'APRD deux auraient été abattus par les FACA et deux autres sont portés disparus probablement morts en brousse par épuisement à cause de leur état de santé.
L'APRD en appelle au CICR pour leur rendre visite et  informe par la même occasion les responsables des mouvements qui ont signé des accords avec Bozize sur les mauvais traitements infligés à leurs éléments.


Paoua le 12 mars 2008
 
Le Porte-parole chargé de la communication
 
undefined
Le Capitaine Laurent Djim-Woï 
 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Communiqués