Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 15:25

 

 

 

____________________________________________________

 

Chers  compatriotes,

 

La dernière fois, nous vous avions demandé de nous unir afin de choisir parmi nous, les jeunes de moins de 50 ans, autrement dit le meilleur d’entre nous susceptible  de gagner  la victoire  aux élections  présidentielles prévues en 2016.

 

Ce projet que vous avez massivement approuvé,  a été malheureusement perturbé par les évènements que le pays a connus  depuis le mois de mars 2013.

 

La situation désastreuse  du  pays à l’heure actuelle, qui promet d’être plus dangereuse dans l’avenir,  renforce encore davantage l’impérieuse nécessité de nous unir, jeunes comme adultes, hommes  comme femmes de toutes confessions religieuses sans distinction d’appartenance tribale ou régionale pour sauver notre jeune, belle et riche nation.

 

 Aussi,  il nous semble nécessaire de demander aux  nouvelles autorités de rétablir la légalité constitutionnelle en organisant des élections libres et transparentes dans de meilleures conditions afin que la République Centrafricaine choisisse un dirigeant selon des critères définis préalablement par ses fils et filles, déterminés cette fois-ci  à tourner définitivement  la page de pièges à répétition  de candidats diviseurs, tribalistes, régionalistes, trompeurs, destructeurs de la nation, qui sont réellement des  loups cachés sous la peau de l’agneau.

 

Nous lançons un appel à tous les partis politiques, aux associations, et aux  chefs religieux afin de  s’ unir à nous en août prochain pour  débattre des critères de choix d’un  candidat unique répondant aux conditions ci-après afin de sortir définitivement le pays de son enlisement depuis plusieurs décennies,  capable de réunir et remettre notre jeune nation sur la véritable voie de la reconstruction et du développement, à partir d’un  programme de bonne gouvernance et  d'une charte de déontologie politique.

 

Les critères suivants détermineront le choix du candidat en dehors de toute appartenance politique, associative, tribale, régionale, religieuse :

 

1° Etre rassembleur, attaché à l’unité nationale  et capable de la ressouder autour des fils et filles de Centrafrique ;

 

2° Avoir non seulement les qualités requises de  compétence, mais également d’une  bonne moralité reconnue sur le plan national  et international ;

 

3° Avoir une bonne crédibilité sur le plan national et international ;

 

4°) N’avoir jamais  exercé de hautes fonctions de l'Etat(Président de la République, Premier Ministre ou d’autres fonctions de premier plan d’un régime politique)  au cours des périodes dont la gestion   a déjà endeuillé, attristé et fait reculer la République Centrafricaine ;

 

5°) Appartenir à la  société civile, ou dans le cas contraire,  ne pas appartenir à un parti politique. 6° Etre  un véritable croyant  ayant réellement  la crainte de Dieu,  sans  faire des pratiques occultes parallèles, ou appartenance à des sectes, car   sources de malédiction  nationale ;

 

6°) Etre  un véritable croyant  ayant réellement  la crainte de Dieu,  sans  faire des pratiques occultes parallèles, ou appartenance à des sectes, car   sources de malédiction  nationale ;

 

Ces critères sont de nature à  dégager le candidat de toute emprise d’une tribu, d’une région, d’une religion, à travers la configuration actuelle de la majorité des partis  politiques constitués sur une base  familiale, tribale, régionale.

 

Ils  sont  par ailleurs déterminants pour  faire choisir  un candidat épris du sens d’unité, de rassemblement de tous les Centrafricains et surtout dégagé des pesanteurs habituelles des partis politiques.

 

6° Critère subsidiaire : Etre  un véritable croyant  ayant réellement  la crainte de Dieu,  sans  faire des pratiques occultes parallèles, ou appartenance à des sectes, car   sources de malédiction  nationale ;

 

Nous estimons qu’il n’y a que de cette manière que la nouvelle génération pourrait être construite pour mieux gérer l’avenir de notre jeune nation dans la paix, la concorde  pour son bonheur.

 

Christian MOROUBA

Tel:06-32-59-60-04

 

Email:christian.morouba@neuf.fr

Solidarité en ligne : cliquez ici pour soutenir l’association CéKeDuBonheur

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com