Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 16:59

 

 

 

RFI  MARDI 10 SEPTEMBRE 2013

 

« L’histoire se répète », comme le souligne Le Pays au Burkina. « Décidément, la Centrafrique n’en finit pas avec ses rébellions à répétition. Après avoir annoncé, il y a quelque temps, depuis la France où il était en séjour, sa volonté de reconquérir le pouvoir par les armes, l’ancien président François Bozizé est passé à la manœuvre sur le terrain avec sa rébellion. »

 

Finalement, rien de très étonnant, relève le quotidien burkinabé, « Michel Djotodia est tout sauf un homme d’Etat et donne finalement le sentiment que la seule finalité de sa rébellion, c’était la prise du pouvoir. Par son incapacité à maîtriser ses troupes et son incompétence à gérer le pouvoir, il donne une bonne raison à celui-là même qu’il a chassé par les armes, de lui rendre la monnaie de sa pièce. »

 

En tous les cas, « à terme, poursuit Le Pays, la Centrafrique aura besoin d’une conférence nationale souveraine, et cela en vue d’une catharsis qui favorisera le retour de tous les exilés politiques (…). Il faut que la RCA quitte ce cercle vicieux, abandonne cette fâcheuse propension à accéder au pouvoir par les armes, et revienne à de vraies valeurs démocratiques dans son aspiration à la paix et à la stabilité durables. »

 
« L’heure de la revanche a-t-elle sonné pour Bozizé ? », s’interroge pour sa part le site Guinée Conakry Infos. « Depuis son départ, la barbarie, l’arbitraire et l’insécurité généralisée sont érigée en maîtres en RCA par ceux-là mêmes qui promettaient le paradis aux Centrafricains. Est-ce cette incapacité notoire à se montrer à la hauteur des espoirs placés en ses successeurs qui aura convaincu François Bozizé à revenir ? Possible, estime Guinée Conakry Infos. (…) Il est fort probable, poursuit-il, que l’ancien président ait fini par trouver des alliés. (…) Visiblement, il se serait renforcé… auprès de la France ! La France qui semble être déçue par la gestion du pays par les hommes de la Séléka. Ainsi récemment, souligne le site guinéen, c’est à Paris même que François Bozizé a annoncé le début de la résistance à travers la mise en place du Frocca, le Front pour le retour de l’ordre constitutionnel en Centrafrique. »


 

  

A la Une : en Centrafrique, la contre-attaque de Bozizé

RFI  MARDI 10 SEPTEMBRE 2013

 

« L’histoire se répète », comme le souligne Le Pays au Burkina. « Décidément, la Centrafrique n’en finit pas avec ses rébellions à répétition. Après avoir annoncé, il y a quelque temps, depuis la France où il était en séjour, sa volonté de reconquérir le pouvoir par les armes, l’ancien président François Bozizé est passé à la manœuvre sur le terrain avec sa rébellion. »

Finalement, rien de très étonnant, relève le quotidien burkinabé, « Michel Djotodia est tout sauf un homme d’Etat et donne finalement le sentiment que la seule finalité de sa rébellion, c’était la prise du pouvoir. Par son incapacité à maîtriser ses troupes et son incompétence à gérer le pouvoir, il donne une bonne raison à celui-là même qu’il a chassé par les armes, de lui rendre la monnaie de sa pièce. »

En tous les cas, « à terme, poursuit Le Pays, la Centrafrique aura besoin d’une conférence nationale souveraine, et cela en vue d’une catharsis qui favorisera le retour de tous les exilés politiques (…). Il faut que la RCA quitte ce cercle vicieux, abandonne cette fâcheuse propension à accéder au pouvoir par les armes, et revienne à de vraies valeurs démocratiques dans son aspiration à la paix et à la stabilité durables. »

 
« L’heure de la revanche a-t-elle sonné pour Bozizé ? », s’interroge pour sa part le site Guinée Conakry Infos. « Depuis son départ, la barbarie, l’arbitraire et l’insécurité généralisée sont érigée en maîtres en RCA par ceux-là mêmes qui promettaient le paradis aux Centrafricains. Est-ce cette incapacité notoire à se montrer à la hauteur des espoirs placés en ses successeurs qui aura convaincu François Bozizé à revenir ? Possible, estime Guinée Conakry Infos. (…) Il est fort probable, poursuit-il, que l’ancien président ait fini par trouver des alliés. (…) Visiblement, il se serait renforcé… auprès de la France ! La France qui semble être déçue par la gestion du pays par les hommes de la Séléka. Ainsi récemment, souligne le site guinéen, c’est à Paris même que François Bozizé a annoncé le début de la résistance à travers la mise en place du Frocca, le Front pour le retour de l’ordre constitutionnel en Centrafrique. »


A la Une : en Centrafrique, la contre-attaque de Bozizé

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com