Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 15:42
Taïwan, Nouvelle-Zélande, Centrafrique : ces pays relativement épargnés par le Covid-19

 

 

Dans le Club des correspondants, franceinfo passe les frontières pour voir ce qui se fait ou se passe ailleurs dans le monde. Aujourd'hui, on vous emmène dans des pays qui semblent rester relativement éloignés du virus.

https://www.francetvinfo.fr/ 

Centrafrique : peu de malades, peu de symptômes

 

En Centrafrique, enfin, il y a eu très peu de cas depuis la détection du premier malade, le 14 mars dernier. C'était un prêtre italien revenu dans le pays. En tout, un peu moins de 5 000 cas positifs ont été confirmés. Il faut préciser qu'il y a aussi peu de personnes testées, seulement 35 000. Ceci dit, l’épidémie en Centrafrique est très peu visible, officiellement seulement 63 personnes sont décédées du Covid-19 dans ce pays de 4,5 millions d’habitants. Bien entendu, on peut penser que les chiffres sont sous-estimés… Néanmoins, les services de la morgue ne sont pas particulièrement plus sollicités qu’à l’habitude.

S’il y a sans doute des cas qui passent entre les mailles du filet, c’est aussi parce qu'un grand nombre de malades développent des formes légères. Les symptômes de toux ou de fièvre sont très communs dans ce pays particulièrement touché par le paludisme et diverses formes d’infections respiratoires. De nombreux Centrafricains ne se font donc pas dépister, faute de moyens, mais aussi parce que beaucoup sont sceptiques. Une large partie de la population pense avoir été épargnés par cette maladie, qu’elle considère être une maladie de Blancs. Autant dire que les gestes barrières n’ont pas réussi à entrer dans les habitudes : ici, pas de distanciation sociale ni port du masque, ou presque.

Si les organisations internationales avaient anticipé une catastrophe sanitaire, elles n’avaient pas prévu que cette épidémie aurait un impact sur l’élection prochaine. Les Centrafricains sont effectivement appelés à voter pour les élections législatives et présidentielles le 27 décembre prochain. Mais l’épidémie mondiale a causé du retard dans l’organisation de ce scrutin. Les entreprises sélectionnées sur appel d’offres n’ont pas toujours pu honorer leurs commandes. Lorsque cela a été possible, l’acheminement a été complexifié par un trafic aérien particulièrement ralenti. Il a fallu trouver des plans B plus localement : urnes, isoloirs et autres matériels sont en train d’être acheminés depuis l’Afrique du Sud par exemple. La course contre la montre est lancée, à trois semaines des élections.

 

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com