Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 décembre 2020 4 17 /12 /décembre /2020 01:11
RCA : trois candidats aux législatives braqués par des rebelles

 

Centrafrique : trois candidats aux législatives braqués par des rebelles lors de la campagne (parquet)

Par : Vivienne |  French.china.org.cn | Mis à jour le 16-12-2020

Trois candidats aux élections législatives centrafricaines battant campagne dans trois différentes villes ont été dépouillés entre lundi et mardi en plein jour par des éléments des groupes armés, a indiqué mardi Eric-Didier Tambo, procureur général près la Cour d'appel de Bangui, la capitale centrafricaine.

Il s'agit des villes centrafricaines de Mbrés (centre), de Markounda (nord-ouest) et de Kaga Bandoro (centre-nord). Selon le magistrat, les attaques ont permis aux rebelles d'emporter des véhicules 4x4, des motos, des kits de campagne, ainsi que plusieurs autres biens.

M. Tambo a prévenu que les auteurs de ces agissements ne resteraient pas impunis et qu'une enquête judiciaire avait été ouverte par la cellule judiciaire d'enquête, organe expressément mis en place le 30 novembre dernier dans le but de constater, d'investiguer et de coordonner toutes les infractions liées au processus électoral, avant, pendant et après les opérations électorales.

La coordination nationale de la sécurisation du processus électoral, placée sous la présidence de la ministre centrafricaine de la Défense et de la Restructuration de l'armée, a publié mardi un communiqué radio, indiquant que ces actes étaient de nature à entraver le bon déroulement du processus électoral.

"Les auteurs et co-auteurs de ces actes seront passibles de peine prévues et réprimées par les dispositions du code pénal et du code électoral", souligne le communiqué radio.

Source: Agence de presse Xinhua

 

 

Centrafrique: arrestation du lieutenant Yvon Konaté, important chef Anti-Balaka

 

https://beninwebtv.com/ Par Vincent DEGUENON le 15 Déc 2020 à 15:06

 

Le lieutenant centrafricain Yvon Konaté, porte-parole des milices anti-Balaka a été interpellé mercredi 15 décembre dans la ville de Bossembélé (150 km au nord-ouest de Bangui).

Yvon Konaté, un important chef milicien Anti-Balaka a été interpellé par les forces de l’ordre ce mardi 15 décembre dans la localité de Bossembélé, préfecture de l’Ombella-Mpoko. Selon les témoins de la scène, le chef milicien a été interpellé à 3 kilomètres de Bossembélé.

« J’ai été informé mercredi matin par des responsables sécuritaires de la ville de l’arrestation du lieutenant Yvon Konaté », a indiqué à l’agence Anadolu, le maire de Bossembélé, Augustin Volongao, joint par téléphone. Le maire a rapporté qu’il ignorait les raisons de l’arrestation de ce dernier mais a précisé qu’il était en voie d’être transféré à Bangui, capitale de la Centrafrique.

En février 2014, huit chefs des miliciens anti-Balakas (anti-machettes) dont leur porte-parole, le lieutenant Yvon Konaté, avaient été arrêtés par la force française Sangaris et la force africaine de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) chargées de rétablir la paix et la sécurité dans ce pays de l’Afrique centrale. Les huit cadres anti-Balakas avaient été arrêtés suite à un mandat d’arrêt lancé contre eux pour des violences en Centrafrique, mais ils avaient été relâchés plus tard.

En mars dernier, deux autres importants chefs anti-Balaka dont l’adjudant Blaise Tchakpa et le capitaine Dénamngaï, soupçonnés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, avaient été interpellés et transférés devant la Cour pénale spéciale (CPS) centrafricaine. Les nombreux massacres perpétrés par les anti-Bakala et les Séleka ont plongé ce pays parmi les plus pauvres d’Afrique dans l’insécurité totale. Selon l’ONU, qui a accusé les deux coalitions de crimes de guerre, entre 3 000 et 6 000 personnes, essentiellement des civils, ont péri entre 2013 et 2015.

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com