Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 01:55
Nouvelles nationales sur RFI
Nouvelles nationales sur RFI

 

Centrafrique: l’opposition exige un audit du fichier électoral, l'ANE s'y oppose

 

https://www.rfi.fr/ 19/10/2020 - 12:38

 

En Centrafrique, plus de 1,84 million de personnes sont inscrites sur les listes électorales provisoires, sans compter les électeurs du nord-ouest du pays qui vont être ajoutés. Ces listes sont en train d'être affichées à travers le pays depuis le milieu de la semaine dernière, selon l'Autorité nationale des élections. L'ANE estime donc que le processus électoral se passe comme prévu. L'opposition, elle, monte au créneau en dénonçant un fichier électoral qui manque « de crédibilité et d'intégrité ».

Les Centrafricains se pressent depuis cinq jours devant les listes électorales affichées dans les centres où ils ont été enrôlés, mais pour la Coalition de l'opposition démocratique dans ce pays, la COD 2020, ce ficher est « corrompu ». Cette coalition aujourd'hui dirigée par l'ancien président François Bozizé annonce qu'elle a déjà saisi l'Union européenne et l'Organisation de la francophonie pour qu'elles auditent le fichier électoral centrafricain.

Son porte-parole et président du parti CRPS, Nicolas Tiangaye : « Nous faisons cette demande, parce que nous avons la preuve que des milliers d’actes de naissance ont été délivrés à des étrangers pour s’inscrire sur les listes électorales. Et puis, aujourd’hui, avec la publication de la liste provisoire, beaucoup de gens n’ont pas vu leur nom sur la liste électorale. Donc nous voulons que les experts indépendants puissent faire un audit du serveur de l’Autorité nationale des élections pour savoir si ce fichier électoral est crédible. »

La présidente de l'ANE rappelle que l'affichage de ces listes sert justement à permettre la correction d'éventuelles erreurs et anomalies contenues dans le fichier. Marie-Madeleine N’kouet Hoornaert estime donc inutile un tel audit : « Nous sommes allés partout pour pouvoir avoir une liste électorale assez inclusive. Qu’est-ce qu'il y a eu comme problème pour justifier un audit et un audit à deux mois et demi des élections ? Ça ne se justifie pas. »

Le processus électoral est désormais sur les bons rails, s’est-elle réjoui. L'opposition, elle, met en garde contre « une précipitation qui pourrait conduire à une crise post-électorale ».

 

 

La Russie continue d’étendre son champ d’influence militaire en Centrafrique

 

https://www.rfi.fr/https://www.rfi.fr/16/10/2020 - 05:03

 

Depuis le début de sa coopération militaire avec le gouvernement centrafricain

de Faustin-Archange Touadéra il y a trois ans, la présence russe est de plus en plus visible : instruction militaire, accompagnement des FACA dans leur déploiement sur le terrain, protection des mines et jusqu’à la présidence… Une coopération militaire promis à un bel avenir, selon cette dernière.

Des sources officielles vont jusqu’à évoquer aujourd’hui un effectif d’un millier d’hommes déployés dans ce pays, en très grande majorité des membres de la société militaire privée Wagner, qui appartient à un proche de Poutine. Hier, le président centrafricain a accueilli en grandes pompes à l’aéroport de Bangui un don russe : des blindés qui ont donc paradé dans les rues de la capitale centrafricaine devant une foule en liesse mobilisée pour l’occasion.

« La coopération militaire entre la Centrafrique et la Russie est en train de monter en puissance », s’est réjoui Albert Yaloké Mokpemé, le porte-parole de la présidence centrafricaine, après avoir assisté à la parade.

Après ce premier lot de dix blindés réceptionnés hier, dix autres sont attendus en décembre. Et les deux pays ne vont pas en rester là, toujours selon notre source.

Un effet de communication ?

La Russie a promis d’installer d’ici la fin de l’année une mission militaire à Bangui. Son objectif sera d'appuyer la reconstruction de l’armée en aidant à mettre en place durant la même période une garnison miliaire dans l’ouest du pays. Enfin,la Russie s'est engagée à accueillir dans les plus brefs délais une centaine d’officiers FACA dans ses académies miliaires.

La Russie continue donc d’avancer ses pions dans ce pays du pré-carré français, au grand dam de Paris. Le porte-parole présidentiel Yaloké Mokpomé s’est voulu rassurant. « Il y a de la place pour tout le monde, dit-il, en expliquant que « tous ceux qui peuvent nous aider à relever les FACA sont les bienvenus ».

Mais pour l’un des principaux opposants centrafricains qui s’est exprimé sous anonymat afin de ne pas froisser les Russes, « c’était une opération de com', un spectacle à but électoraliste », a-t-il lancé, estimant que « l’efficacité de l’apport russe reste encore à démontrer d’autant que l’influence des groupes armés continue de s’accroître sur le terrain ».

 

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com