Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 septembre 2020 1 07 /09 /septembre /2020 19:11
RCA: Catherine Samba Panza l’ombre de l’Angolagate et de la bancorisation des recettes de l’Etat, refait surface

 

 Tribune libre d'un compatriote sur Facebook
 
 
Nul ne peut hésiter un seul instant sur la personnalité de Catherine Samba Panza, ancienne cheffe d’Etat de la transition chancelante qui a mis tous les centrafricains dans le pétrin. 
 
Une femme encore à la tête de la RCA, pourquoi faire ? Catherine Samba Panza peut bien annoncer sa candidature à la  présidentielle. Mais c’est le résultat qui  compte. Comme disait Machiavel : « la fin qui justifie toutes les prétentions politiques ».
 
L’on ne peut imaginer un seul instant que l’ancienne cheffe d’Etat de la transition, Catherine Samba Panza pour tenir un discours contraire à ce qu’elle avait déclaré  à nos confrères de RFI en ces termes : « absolument pas. 
 
Dans cinq ans, j’aurai 66 ans. J’estime que j’aurai un âge suffisamment avancé pour avoir des activités moins stressantes. Et la politique ne m’intéresse pas. De toutes les façons, quoi que les médias en disent ». Voilà comment Catherine Samba viole son serment et cela va lui coûter devant l’histoire.
 
 En quoi, Catherine Samba Panza qui géré la République Centrafricaine en deux ans, de manière clanique, exclusive, dont le gouvernement était dominé par ses collègues  du Lycée Pie 12, avec un système de gestion opaque, calamiteuse ou scabreuse de la chose publique.
 
Etre candidate pour l’élection à suffrage universel direct, ne devrait pas être assimilée  celle organisée  dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale, parrainée par  Charles Malinas, sous les auspices d’Yves Le Drian. Catherine Samba Panza  n’a pas honte  de dire qu’elle va désenclaver la RCA à travers l’électricité ? Qui a impulsé le système de délestage de 8 heures du temps avec son oncle Banganzoni ?
 
A-t-elle oublié la gestion scabreuse des recettes de l’Etat où se faisait transporter via des petits sacs appelés ‘’banco’’ ? Pour preuve, Comment les 3 milliards de dollars offerts par l’Angola ont été transportés ? Est-ce verser au Trésor Public ou dans le sac à main de Catherine Samba Panza et ses proches.
 
C’est aujourd’hui que Catherine Samba Panza peut-elle estimer traiter le problème de la RCA au fond ?  L’exclusivité  organisée lors du forum de Bangui, ne lui sert pas de leçon ? En toute vérité, Catherine Samba devrait renoncer à sa candidature, si elle est sage et se souvient de sa déclaration sur RFI.
 
La RCA n’est une poubelle où les criminels économiques vont et reviennent pour saper le moral du Peuple. Catherine Samba Panza représente un poison car, dans son entourage on clame haut et fort qu’elle candidate de la France, soutenue par Jean Yves Le Drian. En attendant, le Peuple qui a vécu la transition chancelante est là pour sanctionner.

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com