Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 juin 2020 5 05 /06 /juin /2020 01:36
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

Centrafrique : Arrivée à Bangui de 4.400 matériels administratifs électoraux

 

BANGUI le 04 juin 2020 (RJDH) ---Des matériels administratifs pour les opérations électorales sont arrivés ce mercredi 3 juin à l’aéroport International Bangui Mpoko. Il s’agit de 56 tonnes des kits, soit 4.400 matériels destinés au fonctionnement des bureaux de vote qui ont été réceptionnés par l’Autorité nationale des élections.  

Ce sont des matériels adaptés remis à l’ANE pour le fonctionnement des centres de vote sur l’ensemble du territoire national. Les matériels sont composés d’imprimantes et des supports qui seront distribués dans les différents bureaux de vote de Bangui et les 16 préfectures de la République Centrafricaine. 

La réception de ces matériels a eu lieu ce mercredi 03 juin à l’aéroport Bangui-Mpoko en présence des membres de ladite structure en charge d’organiser ces élections. C’est la deuxième livraison après celle de Dubaï enregistrée le 16 mai dernier. Ce don intervient dans un contexte aujourd’hui ou l’ANE entre dans la phase de formation de 80 formateurs des agents recenseurs qui seront à leur tour, à former 12000 agents recenseurs dans le cadre des opérations d’enrôlement des électeurs prévues du 22 juin au mois de septembre 2020. 

Ce processus prend en compte le contexte actuel de la pandémie de coronavirus. D’où la nécessité de l’ANE de former des agents spécialisés dans le domaine de la prévention contre le covid_19. Le projet d’appui au processus électoral en Centrafrique(PAPEC), appuie l’Autorité Nationale des Elections grâce au financement du PNUD et de l’Union Européenne le PNUD.

Carlos Watou.

 

 

Centrafrique : « Les choses évoluent à cinq ans d’existence de la Cour Pénale», dixit Alain Tolmo substitut du procureur de la CPS

 

BANGUI, le 03 juin 2020 (RJDH) ---La Cour Pénale Spéciale totalise cinq années d’existence après sa création le 03 juin 2015 par les autorités de transition. Plusieurs lignes ont bougé, indique Alain Tolmo, Substitut du Procureur spécial de la Cour notamment la mise en place de différents organes et les arrestations des prévenus. 

Depuis sa création le 03 juin 2015 après les assises de Bangui, la Cour Pénale Spéciale a enregistré plusieurs avancées significatives dans le pays. C’est la conséquence logique et directe de la volonté populaire, laquelle volonté qui s’est traduite par les consultations à la base et au forum de Bangui, où tous les participants ont décidé que cette juridiction hybride voit le jour.

Le Substitut du Procureur spécial de la CPS Alain Tolmo note à cet effet un progrès, « si vous voyez bien le fil des choses, le 11 mai, c’est la date de clôture de Forum et le 03 juin 2015, c’est la promulgation de la loi organique par le gouvernement de transition. Les choses sont allées rapidement. Entre la promulgation de cette loi et les activités de la Cour, les choses ont tellement évolué », a rappelé le Substitut du Procureur.

En 2017, les premières nominations des membres de la Cour ont eu lieu. Ce processus graduel a permis aujourd’hui à cette juridiction hybride de procéder à des poursuites judiciaires sur l’ensemble du territoire national. A ce jour,  les organes à savoir le parquet spécial, les chambres d’instruction, d’accusation spéciale et des unités en charge de protection des victimes et témoins, de la police judiciaire sont mises en place.

La mise en place de deux autres organes, les chambres d’assises et d’Appel sont en cours ainsi que le corps spécial d’avocats.

A titre de rappel, la loi organique de la Cour Pénale Spéciale a été promulguée le 03 juin 2015 par le chef de l’Etat de transition, Catherine Samba-Panza.

Judicaël Yongo.

 

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com