Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 avril 2020 4 02 /04 /avril /2020 14:35
Zama Javon Papa le griot, rappelé à l’ordre par l’Assemblée nationale.

Lu pour vous

 

RCA : Zama Javon Papa, le griot du pouvoir rappelé à l’ordre par l’Assemblée nationale.

Par  Corbeaunews

 -

Bangui (République centrafricaine) 1 avril 2020 – Ce n’est qu’un début, selon des sources parlementaires. Le griot du pouvoir de Bangui, le sulfureux Zama Javon Papa, est désormais dans la ligne de mire du bureau de l’Assemblée nationale. Un rappel à l’ordre lui avait été envoyé, mais l’homme court le risque d’une sanction disciplinaire, ou tout simplement un licenciement.

 

Quelques jours après son retour de la République démocratique du Congo où il avait passé quatre ans d’exil, monsieur Zama Javon Papa  avait été embauché à l’Assemblée nationale en 2017 comme chef de service à la commission éducation, santé, affaire sociale, art et culture par l’honorable Abdoul Karim Meckassoua, l’ex-Président de l’Assemblée nationale.

Mais très vite, l’homme se fraye un chemin au cœur du pouvoir de Touadera, et abandonne son poste qu’il a tant négocié auprès de l’ex-Président de l’Assemblée nationale. Il crée sa propre association politique, et devient le griot du pouvoir, un poste qu’il avait occupé à l’époque du régime de l’ancien Président François Bozizé. Désormais allié au pouvoir de Touadera, monsieur Zama Javon Papa n’épargne plus non seulement son ex-patron François Bozizé, mais aussi les hommes politiques de l’opposition, sans oublier certains alliés du pouvoir, à l’exemple de l’honorable Martin Ziguélé,  Président du parti MLPC. Ce qui a énormément choqué certains élus de la nation qui ont immédiatement saisi le bureau de l’Assemblée nationale.

Pour les députés, monsieur Zama Javon Papa, étant chef de service d’une commission de l’Assemblée nationale, ne doit se permettre, en aucun cas,  d’insulter publiquement les députés de la République qui sont ses chefs hiérarchiques.

C’est dans ce contexte que le bureau de l’Assemblée nationale a été saisi, et une note de rappel à l’ordre lui a été envoyée.

Dans cette note, signée par le Président de l’Assemblée nationale, il est demandé incessamment à Zama Javon Papa de reprendre immédiatement son poste de chef de service à la commission  éducation, santé, affaire sociale, art et culture qu’il a abandonné depuis plusieurs mois. Faute de quoi, il sera licencié.

Or, Zama Javon Papa, désormais coordinateur du Mouvement Centrafrique debout (MCD), allié du pouvoir, ne compte pas se laisser influencer. Il multiplie des missions à l’intérieur du pays, pour le compte du parti au pouvoir, le MCU. Avec un ordre de mission établi par le ministre en charge du secrétariat du gouvernement, monsieur Zama Javon Papa encaisse sans cesse des frais de missions versés par le trésor public, en plus de son salaire de chef de service à l’Assemblée nationale, sans oublier des fonds qui sont versés régulièrement sur son compte bancaire dans le cadre de ses activités du griot.

Contacté par CNC, monsieur Zama Javon Papa n’a pas répondu à nos appels téléphoniques. Cependant, à l’Assemblée nationale, personne ne veut commenter cette affaire.

Copyright2020CNC.

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com