Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 avril 2020 5 10 /04 /avril /2020 15:30
Pâques 2020 par Abbé Joseph Marie Ngoui Akandji Père spirituel, Séminaire St Paul Bangui

 

Dimanche

Pâques 2020

12 Avril

"Il est vraiment ressuscité, Alléluia!"

Chers frères et sœurs en Christ,

Bonne et sainte fête de Pâques à tous. Le Christ est vraiment ressuscité, Alléluia.

"Pourquoi cherchez-vous le vivant parmi les morts? Il n'est pas ici, il est ressuscité." Ce reproche de l'Ange de Dieu s'adresse non seulement à ces dames de Galilée mais  à nous tous qui croyons à Notre Seigneur Jésus-Christ (Luc 24, 5-6). Oui, les femmes constatent que le tombeau est vide. Toutes tremblantes mais aussi toutes joyeuses (souligne l'Evangéliste) les voilà qui courent annoncer la Bonne Nouvelle aux disciples. Pierre et Jean arrivent eux aussi en courant. Ils constatent que les femmes ont dit vrai : le tombeau est bien vide; seuls les linges sont là. "Pierre retourne chez lui tout étonné de ce qui était arrivé" (Luc 24, 12).

Chers frères et sœurs,

Allons-nous aussi ce matin, avec Pierre, Jean et les saintes femmes de Galilée, nous tenir devant le tombeau du Seigneur Jésus-Christ.

Chers frères et sœurs, chrétiens et chrétiennes de Centrafrique, avouons que c'est avec un cœur serré, un cœur douloureux que nous célébrons ce mystère pascal. Oui, avec cette pandémie de Covid-19; pour la première fois, la célébration de la Semaine Sainte et de la Pâques 2020 dans notre Eglise de Centrafrique ne connaitront pas leur grande solennité, leur éclat festif. Mais nous chrétiens, chrétiennes, croyants, croyantes, nous savons que notre Dieu n'est pas le Dieu des morts, mais le Dieu des Vivants. Le coronavirus qui décime le monde n'aura pas le dernier mot. Pâques n'est-elle pas le "passage" de la mort à la vie; de la servitude à la liberté. Tel fut le sens de la sortie des Hébreux de l'Egypte sous la conduite de Moise.

N'est ce pas qu'aujourd'hui, nous aussi nous avons besoin de traverser le désert de l'incroyance, de l'idolâtrie, de l'injustice, de la haine, de la violence, de la guerre, du terrorisme, de la pandémie de "coronavirus". Le Christ est ressuscité. En ces jours où la pandémie de coronavirus sème la terreur et la mort, le Christ-Ressuscité nous invite tous à une vie nouvelle, nous qui croyons en la puissance et à la gloire de celui qui a dit "Je suis la résurrection et le vie" (Jn 11, 25). "Ayez confiance, je suis vainqueur du monde" (Jn 16, 33).

Ecoutons l'Apôtre Paul dans sa lettre aux Romains :

"Frères, nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est dans sa mort que nous avons été baptisés. Si par le baptême dans sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c'est pour que nous menions une vie nouvelle nous aussi" (Rm 6, 3-11)

Chers frères et sœurs en Christ,

Nous sommes ressuscités quand nous disons non au péché, nous sommes ressuscités quand nous aimons nos frères et sœurs parce qu'ils sont l'image de Dieu notre Père céleste. Nous sommes ressuscités quand nous pardonnons comme Jésus notre Grand frère a pardonné; quand nous disons la vérité. Nous sommes ressuscités quand nous cessons de voler, de piller, de braquer, de tuer, d'être paresseux, d'être égoïstes; quand nous ouvrons nos mains pour soulager la misère de ceux qui souffrent. Enfin, nous sommes ressuscités quand nous aimons notre pays et travaillons tous, la main dans la main, pour son développement intégral et cela avec abnégation, dévouement et conscience professionnelle.

Alors vous comprenez chers frères et sœurs, pourquoi il ne s'agit pas de rester près du tombeau vide et pleurnicher avec Marie-Madeleine...Non! Non! Jésus-Ressuscité nous invite tous à le rejoindre en Galilée, carrefour des nations, pour une fraternité internationale et universelle (la famille humaine).

Chers frères et sœurs en Christ,

Permettez-moi de conclure notre partage de la parole de Dieu de ce dimanche de Pâques 2020, assombri par le confinement (dû au Covid-19) par cette parole du Pape Emérite (Benoit XVI), je cite : "Dans un monde dominé par l'ombre de la mort, la révélation pascale nous donne le droit de chanter : Alléluia"

Et avec vous tous, chantons ce cantique de Raymond FAU que vous aimez bien :

"Tu es là au cœur de nos vies,

Et c'est toi qui nous fais vivre.

Tu es là au cœur de nos vies,

Bien vivant ô Jésus-Christ."

Bonnes et Saintes fêtes de Pâques à toutes et à tous.

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com