Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 mars 2020 4 12 /03 /mars /2020 02:20
CEMAC : Réunion du Collège de Surveillance Multilatérale

 

 

Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC)

______________________

 

Réunion du Collège de Surveillance Multilatérale

(Douala, les 9 et 10 mars 2020)

 

Mot de bienvenue de Monsieur Clément BELIBANGA

Commissaire en charge du Département

des Politique Economique, Monétaire et Financière

 

Mesdames et Messieurs les Représentants des États membres ;

Messieurs les Représentants de la BEAC, de la COSUMAF, de la COBAC et de la BDEAC ;

 

Mesdames, Messieurs ; Distingués Invités,

 

C’est pour moi, un réel plaisir de vous accueillir ce matin, au nom du Président de la Commission de la CEMAC et en mon nom propre, dans cette belle salle du Conseil de la BEAC, pour la 37ème session du Collège de surveillance multilatérale pour la validation du rapport intérimaire de la surveillance multilatérale au titre de l’exercice 2019 et perspectives 2020 et 2021.

La présence effective telle qu’il se dégage ici de la totalité des pays membres, traduit à suffisance l’intérêt et la considération accordés à cet exercice. Permettez-moi de souhaiter la bienvenue et un séjour agréable à chacun de vous. Cette rencontre, qui constitue une étape majeure pour la validation de ce rapport intérimaire de la surveillance multilatérale, est l’aboutissement d’un processus auquel chacune de vos administrations a apporté sa part de contribution.

Cet effort commun traduit la volonté exprimée par nous tous à faire du dispositif de la surveillance à la fois un véritable instrument et un levier de notre intégration économique régionale. Cette rencontre nous donne aussi l’opportunité de valider le rapport sur la convergence. Je tiens une fois de plus à vous remercier, et à travers vous, tous ceux qui ne cessent d’apporter leur contribution à cet exercice. Je voudrais exprimer la gratitude de la Commission de la CEMAC aux membres de la Cellule Communautaire de Surveillance Multilatérale et les féliciter pour l’examen préliminaire du rapport qui nous est soumis aujourd’hui pour examen.

Je voudrais également exprimer très respectueusement nos sincères remerciements aux Autorités camerounaises pour leur hospitalité. Mesdames et Messieurs, Distingués Invités, Nous avons l’opportunité d’échanger pendant deux jours sur la situation macroéconomique de notre Communauté en 2019 et les perspectives pour 2020-2021. Le rapport soumis ce matin à notre examen, indique que la croissance se consolide dans la sous-région, en dépit du ralentissement de la croissance mondiale, et de la détérioration du cours du pétrole brut.

Ces bons résultats sont rendus possibles grâce aux différentes mesures de réformes entreprises par nos plus hautes Autorités dans le cadre du PREF-CEMAC, et surtout des programmes de réforme économique et financier engagés avec le FMI. Mais le rapport indique aussi que la sous-région reste toujours dépendante de ses ressources naturelles, dans la mesure où les résultats macroéconomiques de 2019 sont portés par une progression de la production pétrolière dans pratiquement tous les pays producteurs. Par ailleurs, notre communauté reste confrontée à d’importants défis qui compliquent l’objectif d’une croissance durable et inclusive dont nous avons besoin pour réduire la pauvreté, améliorer l’égalité et créer des emplois à un plus grand nombre de nos citoyens.

Il s’agit, entre autres, des fluctuations exogènes du marché international, de la faible diversification de la base productive des économies sous-régionales, et surtout des questions récurrentes de sécurité que connaissent la plupart de nos Etats ces dernières années avec leurs corollaires notamment en termes de destruction de l’appareil productif, de limitation des échanges et d’effet d’éviction sur les dépenses d’investissement, pourtant nécessaire pour impulser une croissance durable. Nous devons donc maintenir l’élan des réformes en poursuivant des actions vigoureuses pour relever ces défis et permettre aux populations de la sous-région de mieux profiter des fruits de la croissance.

Mesdames et Messieurs, Distingués Invités,

Je ne voudrais pas finir mon propos sans évoquer la question récurrente de la redynamisation de l’exercice de surveillance multilatérale à travers le renforcement des Cellules Nationale la production des programmes triennaux de convergence (PTC). Comme pour les rapports passés, la Commission n’a reçu aucun rapport national de surveillance multilatérale comme prévu par les textes statutaires. Je voudrais inviter les Etats à octroyer des ressources nécessaires au bon fonctionnement des Cellules Nationales pour leur permettre de mener à bien leurs différentes missions. Pour notre part, nous restons disponibles à vous apporter l’accompagnement nécessaire. Sur ce, je déclare ouverte la 37 ème session ordinaire du Collège de surveillance multilatérale.

 JE VOUS REMERCIE DE VOTRE ATTENTION

Partager cet article

Repost0
Centrafrique-Presse.com