Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 octobre 2019 5 04 /10 /octobre /2019 01:36
Nouvelles nationales sur Xinhua
Nouvelles nationales sur Xinhua
Nouvelles nationales sur Xinhua
Nouvelles nationales sur Xinhua
Nouvelles nationales sur Xinhua
Nouvelles nationales sur Xinhua
Nouvelles nationales sur Xinhua
Nouvelles nationales sur Xinhua

 

Centrafrique : le comité exécutif de suivi de l'Accord de paix interdit le mouvement des forces des groupes armés

 

French.china.org.cn 04-10-2019

 

Le Comité exécutif de suivi de l'Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine du 6 février (APPR-RCA), a expressément demandé jeudi aux quatorze groupes armés, signataires dudit accord, "de cesser immédiatement leurs mouvements qui aggravent les tensions sécuritaires".

Dans une note du comité rendue publique ce jeudi, il est rappelé aux signataires qu'ils doivent s'abstenir de "tout mouvement de forces militaires d'une localité à une autre sans autorisation préalable du comité de mise en œuvre préfectoral compétent dans la zone".

Le comité a demandé à la mission onusienne de stabilisation en Centrafrique MINUSCA de veiller à la cessation des mouvements des forces militaires des groupes armés, conformément à son mandat.

Dans le même temps, le comité a condamné les derniers affrontements dans la ville centrafricaine de Birao, entre les éléments du Mouvement des libérateurs centrafricains pour la justice (MLCJ) et ceux du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC). Ces affrontements qui ont poussé plus de 13.000 personnes à se retrouver sur des sites de déplacés internes. F

 

Source: Agence de presse Xinhua

 

 

RCA : une mission conjointe attendue pour l'évaluation de l'application de l'accord de paix

 

French.china.org.cn  03-10-2019

 

Une mission conjointe de haut niveau composée de représentants de l'Union africaine (UA), des Nations Unies (ONU) et de l'Union européenne (UE) séjournera en République centrafricaine (RCA) du 4 au 7 octobre pour l'évaluation de la mise en oeuvre de l'accord de paix, a-t-on appris mercredi de la Mission de l'ONU de maintien de la paix en Centrafrique (MINUSCA).

Les personnalités attendues sont notamment le Commissaire à la paix et à la sécurité de l'Union africaine, Smail Chergui, le secrétaire général adjoint des Nations Unies en charge des opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, et le directeur général-Afrique du service européen pour l'action extérieure de l'Union européenne, Koen Vervaeke.

Dans une déclaration rendue publique ce mercredi par le porte-parole par intérim de la MINUSCA, Straton Musonera, "ces personnalités vont faire le suivi de la mise en œuvre intégrale de l'Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (APPR-RCA) du 6 février dernier, à travers des échanges constructifs avec les principaux acteurs".

Aussi, a-t-il indiqué, au cours de leur mission, les hôtes de la République centrafricaine auront des entretiens avec les plus hautes autorités centrafricaines, la classe politique, la société civile, les garants et les facilitateurs de l'Accord, ainsi que le corps diplomatique accrédité en RCA.

 

 

Centrafrique : le gouvernement condamne un affrontement entre groupes armés dans le centre-sud

 

French.china.org.cn  le 04-10-2019

 

Le gouvernement centrafricain, à travers son porte-parole et ministre de la Communication, Ange-Maxime Kazagui, a fermement condamné ce jeudi les affrontements meurtriers de la semaine dernière ayant opposé des groupes d'anti-balaka à des éléments rebelles de l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC) d'Ali Darass dans les villages centrafricains de Bangao et Lioto (centre-sud).

Dans une déclaration ce jeudi, M. Kazagui a indiqué que les affrontements ont fauché la vie à quinze personnes, soit cinq éléments d'anti-balaka dont un de leurs chefs, et dix autres combattants de l'UPC. Les combats ont également provoqué un grand mouvement de population déplacée, tentant de se mettre à l'abri des heurts même en brousse.

Retraçant l'origine des affrontements, M. Kazagui a parlé de représailles des anti-balaka vis-à-vis des éléments de la Séléka.

Il a déploré le fait que les belligérants sont signataires de l'Accord de paix du 6 février dernier et que leurs affrontements remettent en cause leurs engagements. Tout en condamnant cette résurgence de la violence, M. Kazagui a salué l'action des casques bleus de la mission onusienne en Centrafrique MINUSCA sur place dans la localité de Kouango (centre-sud), qui se sont interposés. F

Source: Agence de presse Xinhua

 

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com