Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 juin 2019 3 12 /06 /juin /2019 01:44
Forte affluence dans les stations d'essence en Centrafrique
Forte affluence dans les stations d'essence en Centrafrique

 

Centrafrique: Les hydrocarbures se font rares à Bangui

 

MBALLA 11 JUIN 2019

La capitale centrafricaine est frappée par une pénurie de produits pétroliers depuis une semaine aujourd’hui.

A Bangui, la plupart des stations services sont désertes et en arrêts d’activités. Seules quelques unes sont débordées de clients parce qu’elles disposent encore des carburants.

Certains jeunes débrouillards désireux de faire des bénéfices font des compositions d’essence, pétrole et colorants. Des mélanges dangereux pour les engins qui les consomment car susceptibles d’endommager leurs moteurs.

Si les prix à la pompe restent intacts pour le moment à savoir 865 Fcfa le litre, les revendeurs en ont levé les enchères. Pour 0,75 litres, les banguissois doivent débourser 1200 Fcfa. Au niveau des transports urbains, les pénuries des carburants à quasiment doublé les coûts.

Le Gouvernement centrafricain n’a pas encore expliqué les raisons de cette pénurie. Au contraire, le ministre du Développement de l’Energie et des Ressources Hydrauliques, Herbert Gontran-Djono Ahaba a rassuré l’opinion qu’il n’y avait pas de souci en ce qui concernait l’approvisionnement en hydrocarbure en Centrafrique.

 

Forte affluence dans les stations d'essence en Centrafrique

 

https://www.bbc.com 11 juin 2019

 

Suite à l'incendie à la société nationale de raffinage du Cameroun (SONARA) principal fournisseur de Bangui, une pénurie d'hydrocarbures a été déclarée en Centrafrique.

Dans toutes les stations-service, de longues files se créent depuis une semaine. Les consommateurs font face à deux difficultés: la restriction de la quantité demandée et la spéculation sur les prix par les revendeurs.

Le litre d'essence vendu à 1100 francs à la pompe est passé à 1.250 francs chez les revendeurs selon plusieurs consommateurs.

"Pour 5 litres d'essence chez les revendeurs, nous sommes obligés de débourser 6 000 francs, soit 500 francs de plus qu'à la station" explique un conducteur de taxi-moto.

Les responsables de l'Agence de stabilité et de régulation des produits pétroliers en RCA (ASRP), accusent les autorités de mauvaise gestion du stock de sécurité tombé sous le seuil critique.

Les autorités rejettent ces accusations et rassurent dans le même temps.

"Il n'y a pas de difficulté en terme de disponibilité des produits pétroliers. La difficulté aujourd'hui c'est ce phénomène de spéculation entretenu par certains compatriotes, compte-tenu de certaines informations selon lesquelles la SONARA a pris feu et qu'il y a un cas de force majeure" soutient le Ministre de l'Energie Herbert Gontran Djono Ahaba.

"Donc les populations pensent que d'ici peu, nous entrerons dans une situation de pénurie et il faut en profiter pour faire des réserves" a-t-il poursuivi.

 

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com