Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 septembre 2018 3 19 /09 /septembre /2018 22:29
Initiative de l'UA en Centrafrique: Moussa Faki satisfait de sa visite à Bangui
Initiative de l'UA en Centrafrique: Moussa Faki satisfait de sa visite à Bangui

 

 

 

Par RFI Publié le 19-09-2018 Modifié le 19-09-2018 à 07:25

 

A la veille de l'Assemblée générale des Nations unies, où une rencontre au sujet de la Centrafrique devrait avoir lieu, le président de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki était en déplacement à Bangui, mardi 18 septembre 2018. Visite éclair d'une journée, dans le cadre de sa concertation avec les chefs d'Etat et de gouvernement africains. Il a notamment rencontré le président de la République, alors que les attentes autour de l'initiative de l'UA sont très grandes en RCA.

Après sa rencontre à Libreville avec le président gabonais Ali Bongo, à la tête de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), Moussa Faki a effectué une journée marathon en RCA, mardi. Il a rencontré le président de l'Assemblée, le Forum des ambassadeurs et le groupe G5+ (France, Etats-Unis, Union africaine, CEEAC, Minusca, Union européenne, Banque mondiale).

Le président de la Commission s'est entretenu avec le président Faustin-Archange Touadéra pendant plus d'une heure, et s'est dit satisfait de cet entretien, qui a porté sur la sécurité et la paix dans le pays, a-t-il précisé. De grandes attentes entourent l'Union africaine en République centrafricaine. L'UA est à l'initiative des négociations entre les groupes armés et le gouvernement de RCA.

La question de l'amnistie au centre des préoccupations des groupes armés

Fin août, une réunion à Bouar a permis la signature d'un document commun des revendications des groupes armés qui a été remis aux autorités centrafricaines. Des revendications prédominées par la question de l'amnistie, jusqu'à présent refusée par le gouvernement. La rencontre à Bouar avait été quelque peu parasitée par un rendez-vous parallèle organisé à Khartoum par la Russie. Une pression supplémentaire sur l'Union africaine qui est critiquée pour la lenteur de son processus.

Moussa Faki a assuré que « l'initiative africaine en cours est très avancée ». Et d'ajouter : « Le travail qui s'est fait portera je l'espère très bientôt ses fruits. » Pour le président de la Commission de l'Union africaine, cette « crise n'a que trop duré ». Aujourd'hui, la Centrafrique est dans l'attente d'une date pour l'ouverture des discussions entre le gouvernement et les groupes armés.

 

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com