Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 juin 2018 2 12 /06 /juin /2018 00:44

 

 

 

French.china.org.cn | Mis à jour le 11-06-2018

 

 

Un convoi transportant des militaires centrafricains, accompagnés d'instructeurs russes, a été attaqué par des éléments rebelles dimanche à Bambari, ville au centre de la Centrafrique, selon sources concordantes.

 

L'attaque a fait trois blessés parmi les membres du convoi, dont un instructeur russe.

 

Les militaires centrafricains et leurs instructeurs russes, qui se déplaçaient de la capitale Bangui vers la ville de Bangassou (sud-est), ont été clairement pris à partie par des éléments de l'Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC), très hostiles à ce type de présence.

 

La ministre centrafricaine de la Défense nationale et de la Reconstruction de l'armée, Marie-Noëlle Koyara, a déclaré lundi regretter cet incident et a appelé les groupes armés à respecter leur engagement, celui de l'accord du désarmement, démobilisation et réintégration (DDR) visant la cessation des hostilités une fois les Forces armées centrafricaines (FACA) redéployées.

 

"Nos militaires ne sont pas allés à Bambari pour se battre mais sont seulement de passage pour Bangassou. Il n'y avait donc pas de raison pour les attaquer", a-t-elle indiqué.

 

Mme Koyara a fait savoir que les militaires qui sont en train d'être déployés viendront en appui aux policiers et gendarmes déjà présents en vue d'assurer la sécurité de la population.

 

Dans la perspective de faire de Bambari une ville pilote sans armes et sans groupes armés, le gouvernement centrafricain et la mission onusienne en Centrafrique (MINUSCA) avaient intimé l'ordre au chef du mouvement rebelle UPC, Ali Darrassa, en février 2017, de quitter la ville.

 

Suite à la formation des militaires centrafricains par la mission européenne de formation des militaires centrafricains (EUTEM/RCA), le gouvernement veut redéployer des militaires dans les villes de Paoua (extrême nord-ouest), Bangassou (sud-est), Bambari (centre) et Ndélé (nord) dans le but de favoriser la restauration de l'autorité de l'Etat. F

 

Source: Agence de presse Xinhua

Centrafrique : un convoi transportant des militaires accompagnés d'instructeurs russes attaqué dans le centre du pays
Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com