Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 23:40
L’ex-Séléka divisée sur la question russe ! par Pierrot NAMSENE
L’ex-Séléka divisée sur la question russe ! par Pierrot NAMSENE
L’ex-Séléka divisée sur la question russe ! par Pierrot NAMSENE

 

 

 

 

Les accords russes promettant monts et merveilles aux différents groupes armés divisent les ex-Seleka. A trop promettre, les Russes en deviennent suspects, d’autant que seul Noureddine Adam a pour l’instant touché des bénéfices de ces accords (on parle de plusieurs millions de FCFA et d’une nouvelle villa achetée au Tchad).

 

 

Le MPC du général Al Khatim a été complètement mis à l’écart de ces accords et apparaît comme le grand perdant. Noureddine ne leur laisse même pas ses miettes. En continuant dans cette voie, le MPC va perdre son autonomie et Al Khatim devenir le vassal de Noureddine !

 

 

L’UPC d’Ali Darass, ayant fait le choix du DDRR et respectant globalement les recommandations de l’Union Africaine, est particulièrement soupçonneux (à raison !) de cette arrivée russe qui promet trop de choses et trop vite. Les peuhls d’Ali Darras doivent continuer dans la politique qu’ils ont entreprise main dans la main avec notre Président Touadéra et s’intégrer complétement à terme et dans la paix dans le développement de notre pays.

 

 

Le FPRC semble lui le plus divisé. Abdoulaye Issene, toujours en fuite et ayant été condamné par un tribunal centrafricain par contumace, continue de rançonner les camions venant du Soudan tandis que Noureddine, lui, profite des retombées minières. Si Issene est souvent dans le passé apparu comme le bras droit de Noureddine, il semble vouloir désormais s’émanciper de ce dernier. Issene a combattu l’UPC seul à Bambari en 2017 alors que Noureddine restait caché dans le Nord. Abdoulaye Issene espérait grâce à ses faits d’arme apparaître comme l’égal de Nouredine.

 

 

Force est de constater que Noureddine ne le considère pas comme tel. Premièrement, son nouveau bras droit Bachar Al Fadoul, qui s’est distingué de la plus horrible des façons au cours des années 2013 en tuant et torturant au sein du sinistre CEDAD et dans les rues de Bangui, critique et insulte ouvertement Abdoulaye Issene devant Noureddine et les Russes, ce qui a provoqué plusieurs fois de nombreux éclats de rires. En outre Noureddine Adam se garde bien de partager les retombées de la manne financière russe avec Abdoulaye Issene.

 

 

Il est d’ailleurs étonnant que seul Abdoulaye Issene ait été condamné par un tribunal. Noureddine Adam aurait-il utilisé l’argent des Russes pour se mettre à l’abri des condamnations ? Envisage-il de livrer son ancien bras droit en échange d’une amnistie ? La question reste posée…!

 

 

Pierrot NAMSENE

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com