Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 février 2018 6 17 /02 /février /2018 00:06
Centrafrique : Une ONG internationale suspendue pour faux et usage de faux

 

 

 

Par RJDH Centrafrique - 16/02/2018

 

L’ONG Rescue Team International qui exerce dans le pays depuis 2016 a mobilisé 318 000 dollars de fonds humanitaires pour des activités au centre du pays à Grimari

 

Le gouvernement a décidé la suspension de l’agrément et de convention de collaboration de l’ONG Rescue Team International qui exerçait dans le pays. En sus du grief de faux et usage de faux, il faut y ajouter la violation flagrante et grave des dispositions de la Loi N° 02.004 du 21 Mai 2002 ainsi que le décret d’application N° 06.155 du 10 mai 2006 pour faux et usage de faux, escroquerie et détournement de fonds destinés au financement de projets en faveur des populations rurales.

L’Arrêté signé par Félix Moloua, ministre du Plan et de l’économie, relève le détournement de fonds destinés au financement de projets en faveur des populations rurales, escroquerie, faux et usage de faux. Cette sanction intervient alors que la coordination humanitaire plaide pour le financement à hauteur de 515 000 000 de dollars pour 2018.


L’ONG Rescue Team International qui exerce dans le pays depuis 2016 a mobilisé 318 000 dollars de fonds humanitaires pour des activités au centre du pays à Grimari. Elle est aussi présente dans la Basse-Kotto où elle mène des activités humanitaires d’assistance nutritionnelle aux enfants. Outre ce fonds, l’ONG a bénéficié à cet effet d’un fonds sur financement de l’OMS.


Des sources proches du ministère du Plan, les enquêtes menées ont révélé que les staffs de ladite ONG sont détenteurs de documents compromettants, notamment 47 cachets au nom de certaines ONG internationales. Toutes les tentatives du RJDH pour joindre les responsables de cette organisation ont été vaines.


La décision du gouvernement en la matière est la première en 2018 après les menaces du gouvernement contre Handicap international.

Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com