Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 janvier 2018 6 13 /01 /janvier /2018 14:43
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique : L’EUTM a un nouveau commandant

 

PAR VIANNEY INGASSO LE 13 JANVIER 2018

 

BANGUI, le 13 Janvier 2018(RJDH)—La mission européenne chargée de l’entrainement et d’appui technique des FACA est désormais sous le commandement du général Herminio Maio après La passation de commandement faite ce 11 janvier au camp Moana à Bangui.

 

L’Europe appuie la République centrafricaine dans plusieurs piliers dont le pilier sécuritaire  est assuré par l’EUTM. Elle a pour mission d’apporter l’assistance technique aux forces de défense et de sécurité et certifier les bataillons en vue de le rendre opérationnels. A ce jour deux bataillons entraînés par l’EUTM ont été déjà certifié depuis que l’EUTM a amorcé la phase d’entrainement en 2017.

 

General de Brigade Herminio Maio se montre très confiant et précis sur sa mission. « Mon objectif, c’est de continuer le travail que la rotation antérieure a fait au profit des forces armées centrafricaines et aussi à la stabilisation du pays. Car le mandat de la mission est très clair : soutenir les FACA avec la formation des officiers, sous-officiers, des troupes et des bataillons » a-t-il indiqué.

 

Le général portugais prend service au moment où certains éléments des FACA sont en formation dans un contexte où la question de redéploiement des Forces armées se pose. Il tient cependant à préciser que c’est la responsabilité du pouvoir centrafricain. «  Le redéploiement des FACA n’est pas de ma responsabilité. C’est une affaire en cours.  Il faut aussi avoir des moyens importants pour soutenir ce déploiement » a-t-il ajouté.

 

L’EUTM succède à l’EUMAM qui elle est une mission de conseil. La responsabilité à la tête des forces de l’Europe en Centrafrique est rotative et le général portugais succède au général belge.

 

 

Centrafrique : Le président des musiciens du pays Abi Ngomatéké critique le champ limité de la couverture de session criminelle

 

PAR JEAN FERNAND KOENA LE 13 JANVIER 2018

 

BANGUI, le 13 Janvier 2018(RJDH)—Abi Ngomatéké, président des musiciens centrafricains souhaite une large couverture de la session criminelle de la Cour d’Appel de Bangui sur tout le territoire comme moyen dissuasif des criminels et plaide pour que les centrafricains cessent d’applaudir les bourreaux  présumés. Il l’a dit dans un entretien avec le RJDH ce 12 janvier à Bangui.

 

Le coup de gueule du leader artistique centrafricain intervient au moment où la Cour d’Appel tient sa session criminelle. Laquelle session est couverte par les médias moins suivis à l’intérieur du pays. Il plaide pour une implication de la radio des nations unies dans le pays qui couvre toute la superficie.

 

Abi Ngomatéké se dit choqué par l’attitude de certains centrafricains qui applaudissent Rodrigue Ngaïbona, alias Andjilo alors qu’il comparait « je pense qu’il comparait en ce moment devant la justice et c’est à la justice de trancher s’il a tort ou pas. Je suis choqué de voir mes compatriotes aller soutenir ce qui n’est pas soutenable. En l’applaudissant ce qui sont endeuillés qui va les soutenir ? Ce n’est pas normal et c’est un faux problème et il faut que les gens laissent la justice faire son travail et à partir de ce moment on saura s’il a raison ou pas » a-t-il dit.

 

Selon Abi Ngomatéké les centrafricains doivent éviter de tomber dans le travers du passé et que ce procès en cour doit servir de leçon comme quoi force reste toujours à la loi

 

Nouvelles nationales sur RJDH
Partager cet article
Repost0
Centrafrique-Presse.com