Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 23:16
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

 

Centrafrique : Deux otages de Alkatim toujours portés disparus à Moyen-Sido

 

 

PAR JEAN FERNAND KOENA LE 31 JUILLET 2017

 

 

BANGUI,  31 Juillet 2017(RJDH)—Deux personnes sur quatre otages de Alkatim sont toujours portées disparues au nord du pays. L’information a été confirmée au RJDH par des sources proches des otages ce 31 juillet depuis Sido.

 

Selon les informations du RJDH, la prise d’otage par les éléments de Alkatim, un des leaders de la Séléka au nord est la conséquence logique d’un conflit entre agriculteurs et éleveurs armés ayant fait mort d’homme. Les hommes d’Alkatim ont fait prisonnier quatre agriculteurs et exigé de la population le paiement d’une somme de 5 millions de FCFA, en plus des bœufs arrachés des mains des agriculteurs.

 

Des sources proches de la famille des otages confirment la libération des deux otages. « Oui, nous pouvons vous confirmer que les groupes armés ont libéré la femme de M Dambeti et sa fille. Par contre, nous ne savons où se trouve notre père et son fils. Nous demandons simplement leur libération sans condition parce qu’il est malade et sa santé ne cesse de se dégrader », a-t-il expliqué au RJDH un parent des otages sous couvert de l’anonymat.

 

Le RJDH a tenté d’entrer en contact avec le leader du MPC, mais les initiatives ont été vaines. Les autorités locales n’ont pas souhaité réagir laissant la chance à une solution négociée.

 

Les autorités politiques ont confirmé les discussions avec les groupes armés autour du sujet, « nous sommes en pourparlers avec Alkatim aux fins de la libération de ces compatriotes. Selon les dernières informations, deux otages ont été libérés, mais nous sommes sans nouvelles  des deux autres qui sont encore sous contrôle des hommes de Alkatim et cela nous inquiète », a indiqué au RJDH Amos Ndondigar député de Kabo 2.

 

La ville de Moyen-Sido et de Kabo est un couloir de transhumance pour les éleveurs tchadiens souvent armés. Leur passage n’est pas sans conséquence et pose de problème sécuritaire entre la population à vocation agricole.

 

 

Centrafrique : Code minier communautaire de la CEMAC en cours d’enrichissement

 

PAR FRIDOLIN NGOULOU LE 31 JUILLET 2017

 

 

 

BANGUI, 31 Juillet 2017 (RJDH)–Le projet du Code Minier Communautaire de la CEMAC a été présenté du 27 au 28 juillet 2017 à Douala au Cameroun. C’est une initiative du Projet REMAP-CEMAC, soutenu par la coopération allemande pour faciliter la meilleure gouvernance des matières premières. Ce Code entre dans la phase d’enrichissement.

 

Le Code Minier Communautaire de la CEMAC vise à harmoniser les lois minières dans les Etats-membres pour renforcer la bonne gouvernance et la transparence dans le secteur minier afin de contribuer au développement économique et réduire la pauvreté.

 

Selon Michael Neumann, Conseiller Technique Principal du Projet REMAP- CEMAC en mission à Bangui, il est question dans ce Code de discuter les cadres des taxations des matières premières dans la zone CEMAC. « C’est un élément le plus important. Pour les innovations, il y’a l’implication des communautés et de la Société civile dans la gouvernance des matières premières », a-t-il confié au RJDH.

 

Michael Neumann se dit optimiste sur l’aboutissement de ce Projet « Je suis optimiste. La présentation déjà est un grand progrès, même si un progrès a besoin de la patience. C’est un sujet très complexe voire politique, c’est pourquoi il faut discuter et convaincre », a relevé Michael Neumann.

 

Le Régime Minier Général, le Régime Fiscal et Douanier, le Régime des Changes et le Contentieux Minier sont là des grandes parties du Code Minier Communautaire qui a été soumis à l’examen des experts.

 

Ce Code Minier Communautaire marquera aussi la preuve de l’intégration de la CEMAC et permettra la meilleure gouvernance des matières premières. Cependant,  il connaitra quelques amendements avant sa présentation officielle à la Commission CEMAC d’ici deux mois, celle-ci pourra la présenter aux Etats membres pour adoption et validation.

 

Selon Gregory Lionel Beyina, Directeur de Cabinet du président de la Commission de la CEMAC, c’est une espérance tant attendue par les populations « Il est important de souligner ici que la finalisation du Code Minier Communautaire est très attendu comme un axe essentiel dans notre grand Programme de Réforme Economique et Financière et Monétaire en Afrique Centrale (PREF-CEMAC) », a-t-il lancé à l’ouverture de la session.

 

La Commission de la CEMAC  compte organiser dans les prochains mois une réunion du Conseil des Ministres de l’UEAC au cours de laquelle sera présenté ce Code pour l’approbation et la validation aux différentes instances communautaires.  Un Cabinet d’expert de la République Démocratique du Congo a été retenu pour mener des démarches qui ont abouti à la proposition de ce Code Minier Communautaire.

 

LIRE AUSSI: http://rjdh.org/centrafrique-vers-ladoption-dun-code-minier-communautaire-pays-de-cemac/

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com