Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 13:37

 

 

 

 

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net YAOUNDE - 16-Aug-2017 - 17h57

 

Le butin dissimulé dans les bagages d'un Britannique d'origine libanaise proviendrait de la Centrafrique.

 

Samedi 12 août dernier, la douane camerounaise a mis la main sur une cargaison de diamant  à l'aéroport international de Douala. Estimée à plus de 630 millions de FCFA, le butin était dissimulé dans les bagages d'Abadi Choudi, un Britannique d'origine libanaise. A en croire le quotidien Le Messager du mercredi 17 aout 2017, le trafiquant interpellé aurait été longtemps ciblé par les agents de renseignements camerounais, avant d'être pris la main dans le sac. Le présumé coupable a été transmis au parquet, qui devrait ouvrir une enquête, question de savoir si Abadi Choudi a agi seul ou aurait bénéficié en complicités à l'intérieur du Cameroun.

 

D'après des sources proches de l'enquête, ces diamants saisis dans les bagages du trafiquant proviendraient de la Centrafrique, qui partage une longue frontière terrestre avec le Cameroun, du côté de l'Est. En effet, ce pays de la sous-région est un grand producteur de ces pierres  précieuses. On en trouve principalement dans les gisements alluvionnaires.  Mais depuis 2013, le diamant centrafricain est sous-embargo, du fait l'insécurité dans ce pays.

 

Selon un rapport publié en décembre 2016 par Partenariat Afrique Canada, une organisation mondiale spécialisée dans la promotion de la bonne gouvernance des ressources naturelles, le Cameroun est le principal pays de transit de diamants illégaux issus des zones de conflit en Centrafrique, avant d'être recyclés sur le marché international en raison des" faibles contrôles" et de la corruption. Ledit rapport incrimine également des fonctionnaires chargés de vérifier l'origine des diamants, notamment ceux en direction des zones de conflits en RCA.

 

Il faut dire qu'au Cameroun, l'exploitation minière artisanale et informelle se développe rapidement, mais la fermeture en 2008 de la plupart des compagnies d'exportation ce diamants par le Gouvernement a  sévèrement diminué les investissements dans la production. Cette situation a également fait disparaitre de nombreux emplois et a contribué à l'essor de la malnutrition infantile dans les zones minières.

Lu pour vous : Cameroun - Littoral: Une cargaison de diamants estimée à plus de 630 millions de FCFA saisie par la douane à l'Aéroport international de Douala

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com