Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 12:24
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

 

Centrafrique : Human Rights Watch recommande plus d’attention sur la Cour Pénale Spéciale

 

Par Judicael Yongo le 10 juillet 2017

 

 

BANGUI, 10 Juillet 2017(RJDH) —-L’ONG internationale Human Rights Watch a dans son rapport de Juillet 2017, formulé des recommandations pour renforcer le soutien particulier à la Cour Pénale Spéciale dont certains de ses membres viennent de prêter serment à Bangui. Le rapport intitulé, « meurtres impunis, crimes de guerres, crimes contre l’humanité et la Cour Pénale Spéciale » a documenté les crimes entre fin 2014 et Avril 2017, rapport dont RJDH a eu copie.

 

Le rapport Human Rights Watch documentant les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis entre fin 2014 et avril 2017, intervient dans un contexte où plusieurs personnalités politiques et responsables des groupes politico-militaires rejettent l’idée de la mise en place rapide de cette juridiction hybride, la Cour Pénale Spéciale pour juger les présumés auteurs des crimes.

 

Human Rights Watch recommande une attention particulière de la part de gouvernement centrafricaine, des partenaires et bien d’autres afin de soutenir la Cour Pénale Spéciale, « il faut renforcer l’attention et le soutien apportés à la Cour pénale spéciale (CPS) récemment créée, qui offre une chance unique pour que les responsables de ces crimes graves soient tenus de rendre des comptes. Toutefois, pour être efficace, la CPS exige un engagement soutenu de la part du gouvernement du président Faustin-Archange Touadera, ainsi qu’un soutien pratique, politique et financier de la part des Nations Unies, aussi des gouvernements individuels, notamment pour la protection des témoins et la sécurité du personnel judiciaire», peut-on lire dans ce document de HRW.

 

Dans ce rapport publié le 05 juillet dernier, Human Rights Watch a demandé au Parlement d’accepter de lever l’immunité de tout membre impliqué dans les exactions.

 

Au moins 566 civils au cours d’attaques entre novembre 2014 et avril 2017, ainsi que la mort de 144 personnes dans la brousse  ont été documentés dans ce rapport. Pendant ce temps, des groupes armés ont détruit au moins 4. 207 maisons.

 

 

Centrafrique : Le ministère des Finances renforce le dispositif anti-fraude sur l’axe Bangui-Garoua-Boulaï

 

Par Judicael Yongo le 11 juillet 2017

 

 

BANGUI, 11 Juillet 2017(RJDH)—Pour renforcer le dispositif existant Anti-Fraude, le gouvernement vient de doter les douaniers de 11 véhicules 4X4. L’objectif est d’intensifier les patrouilles sur l’axe Bangui-Garoua-Boulaï qui passe de deux patrouilles à trois par semaines. Une annonce du département des Finances ce 11 juillet à Bangui.

 

La cérémonie de remise des clés de ces véhicules s’est déroulée ce matin au ministère des Finances à Bangui et intervient dans un contexte de lutte contre la fraude conformément aux exigences des partenaires financiers internationaux du pays. Ce geste est fait alors que le pays attend une réunion avec le FMI.

 

Un appui selon le Ministre des Finances et de Budget Henri Marie Dondra  qui vient soutenir et assainir les finances publiques « c’est un don qui vient soutenir l’effort d’assainissement des finances publiques entamés depuis plus d’un an en vue de mobiliser les recettes publiques en dépit des conditions sécuritaires défavorables », a-t-il dit.

 

Faustin Archange Touadera, Président de la République présent à cette cérémonie attire l’attention des douaniers centrafricains sur la fraude au sein des régis financières, « je dois vous dire que tous ces dons ne suffiront pas, si les agents de la régie financière et les douaniers ne rompent pas avec les contres valeurs à savoir : la corruption et la composions, la fraude qui minent l’administration fiscale et douanière », a insisté le président de la RCA.

 

La fraude représente un manque à gagner pour l’Etat qui s’engage à combattre, mais le défi est encore majeur malgré les déclarations d’intentions des autorités.

 

 

Centrafrique : Environ 25.000 familles assistées en semence et outils agricoles par le CICR

 

Par Fridolin Ngoulou le 11 juillet 2017

 

 

BANGUI, 11 Juillet 2017 (RJDH)–Au moins 25.000 familles ont reçu des semences et outils aratoires à travers le pays. Une activité du Comité International de Croix Rouge qui vise à relancer les activités agricoles et économiques.

 

Les violences dans le pays ont contraint plusieurs familles au déplacement, abandonnant leurs cultures. Une fois le calme revenu, ces retournés perdent souvent leurs cultures. C’est dans ce contexte que les semences leurs ont été distribuées afin de cultiver avant la saison des grandes pluies.

 

Selon CICR, cette distribution a touché près de 7.400 familles de la Ouaka, 3.150 du Bamingui-Bangoran, 7.400 de Nana-Gribizi et 7.300 de l’Ouham. Après une évaluation, un lot contenant des semences maraîchères (gombo, oseille, amarante et courge) et vivrières (maïs ou sorgho, niébé et arachide) leur a été donné. Les cultivateurs ont également reçu des houes afin de faciliter leur travail.

 

Jean Pierre Nereyabagabo, coordinateur du CICR en charge du programme d’assistance économique a souligné dans un communiqué y relative que « ces semences leur permettent de reprendre leurs activités agricoles et, ainsi, de nourrir leurs familles et de regagner une certaine autonomie ».

 

Que ce soit à travers des interventions d’urgence ou de soutien aux communautés à pourvoir durablement à leurs besoins essentiels, « le CICR continue à venir en aide aux populations affectées par le conflit armé en République centrafricaine », note le communiqué.

 

En avril 2017, le PAM avait noté que 48% de ménages en Centrafrique sont menacés par l’insécurité alimentaire, soit environ 2,125 millions de personnes, près de la moitié de sa population.

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com