Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 15:10
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

 

Centrafrique : 64 millions d’Euro de l’Union Européenne pour la reconstruction de la RCA

 

PAR JUDICAEL YONGO LE 22 JUILLET 2017

 

 

BANGUI,  22 Juillet 2017(RJDH) —-L’Union Européenne vient de signer un montant de 64 millions d’Euros avec le gouvernement centrafricain ce vendredi 21 juillet 2017. La signature du document a lieu au Palais de la Renaissance à Bangui entre le Président de la République Faustin Archange Touadera et Stefano Manservisi, Directeur Général de la Coopération Internationale et du Développement(DEVCO), une commission européenne.

 

Dans le cadre du Plan de Relèvement et de la Consolidation de la Paix en République Centrafricaine(RCPCA), la commission européenne vient d’octroyer un montant de 64 millions d’euros à la Centrafrique. Ce fonds servira à soutenir trois secteurs notamment, la santé, l’Education de base, la réconciliation nationale, et la consolidation de l’Etat.

 

Stefano Manservisi, Directeur Général de la Coopération Internationale et du Développement(DEVCO), a indiqué qu’une partie de ces fonds sera octroyée dans quelques jours pour aider le cycle budgétaire de la RCA, « aujourd’hui nous venons de signer un appui budgétaire de 64 millions d’Euro soit 42 milliards de francs qui doit servir à consolider l’Etat c’est-à-dire à remettre les institutions et les programmes budgétaires, à soutenir les dépenses de la santé à Bangui et à l’intérieur du pays, et d’appuyer le secteur de l’éducation », a-t-il dit.

 

Il a annoncé au cours de cette signature, le décaissement immédiat d’une partie de ce montant, notamment 20 millions d’Euro soit environ 13 milliards qui selon lui, « va aider le cycle budgétaire du pays et les autres vont se suivre selon les objectifs que le gouvernement vont se doter », a-t-il ajouté.

 

Felix Mouloua, Ministre du Plan et de la Coopération Internationale a souligné que l’Union Européenne en Centrafrique concrétise aujourd’hui ses promesses de Bruxelles lors de la table ronde tenue en Novembre 2016, « Suite aux promesses des bailleurs à la Centrafrique, le gouvernement s’est mobilisé pour que les salaires soient régularisés avec l’aide des partenaires. Nous voulons solliciter de l’occasion, la mobilisation de tous citoyens centrafricains pour le relèvement du pays », lance le Ministre du Plan.

 

Cette annonce intervient après celle du Fonds Monétaire International (FMI) de 15 millions de dollars, soit environ 9 milliards 420 millions de FCFA toujours dans le cadre du financement du RCPCA. Des sources de la présidence confient que le pays attend 6 milliards de Fcfa de l’Agence Française de Développement et 8 milliards de la Banque mondiale en novembre et plus de 9 milliards de FCFA après la 3e revue du FMI.

 

Le ministre centrafricain du plan, Félix Moloua avait annoncé que le pays a déjà encaissé près 940 millions de FCFA  dans le cadre du RCPCA.

 

 

 

Treize milliards de FCFA d’aide budgétaire de l’UE à la RCA

  

APA-Bangui (Centrafrique) jui 22, 2017 à 15:40 - L’Union européenne a accordé à la Centrafrique une aide budgétaire de 13 milliards de FCFA, aux termes d’un accord samedi à Bangui par le président Faustin Archange Touadéra et le directeur général du développement de la coopération de la Commission de l’Union européenne, Stéfano Manservisi, en visite dans la capitale centrafricaine.

 

Cet appui financier est destiné à l’amélioration des services de santé, de l’éducation et la réhabilitation de certaines infrastructures en Centrafrique, a expliqué le ministre de la coopération, Félix Moloua présent à la cérémonie de signature.

 

Cette aide budgétaire est la première tranche d’une aide globale d’un montant de 42 millions d’euros octroyée par l’Union européenne à la RCA depuis la table ronde des bailleurs de fonds du pays.

 

Avec cet appui, l’Union européenne se positionne comme l’un des partenaires privilégiés de la RCA, car elle avait organisé à son siège à Bruxelles, en novembre dernier, une rencontre des partenaires financiers du pays qui a abouti à une promesse financière à hauteur de 1600 milliards de FCFA pour aider au relèvement économique du pays.

 

L’UE a également mis en place un fonds dénommé « Fonds Bekou » où certains pays membres de l’Union ont mis de l’argent pour financer certains projets de développement de la RCA.

 

S’y ajoute que l’Union Européenne a une mission militaire en RCA dont le but est de former les militaires et restructurer le secteur de la sécurité en Centrafrique.

 

 

 

Centrafrique : Vers la reprise du CAPMEA après plus d’une vingtaine d’année d’inactivités

 

PAR JUDICAEL YONGO LE 22 JUILLET 2017

 

BANGUI, 22 Juillet 2017(RJDH) —-Le Ministère de l’Entreprenariat a procédé au lancement officiel, du Conseil d’Administration du Centre d’Assistance aux Petites et Moyennes Entreprises et de l’Artisanat (CAPMEA) en Centrafrique. Ce conseil qui a suspendu ses activités depuis plus de 27 ans suite à la crise récurrente, a désormais un nouveau bureau qui promet de redynamiser le secteur des petites et moyennes entreprises et de l’artisanat.

 

La crise qui a frappé la République Centrafricaine a durablement touché le secteur des petites et moyennes entreprises et de l’artisanat. Ce secteur qui selon le Ministre de l’Entreprenariat Bertrand Touaboy comptait plus de 1.500 entreprises se retrouve aujourd’hui à 500 entreprises opérationnelles. C’est dans ce contexte que le ministère de l’entreprenariat a officiellement lancé le Conseil d’Administration du centre d’assistance aux PME afin de redonner le coup de pouce aux petites et moyennes entreprises en Centrafrique.

 

« Aujourd’hui, le nombre des entreprises Centrafrique varie entre 500 à 600 je voudrai parler de celles qui sont opérationnelles. Après la stabilité dans le pays, le département de l’Entreprenariat veut reprendre avec ce secteur afin de lutter contre le chômage dans le pays. Puisse qu’après la fermeture de certaines entreprises, nous connaissons pour le moment le taux de chômage très élevé », a lancé le Ministre de l’Entreprenariat.

 

Bruno Serengana, Directeur de crédit à la CBCA désigné  Président du Conseil d’Administration du centre d’assistance aux petites et moyennes entreprises et de l’artisanat promet refondre le centre, longtemps fragilisé suite à la crise, « ça fait aujourd’hui plus de 27 ans que le CAPMEA n’existe pas et les structures ont été détruites même les archives ont été vandalisés. Les administrateurs qui ont été désignés, ensemble avec eux, nous allons nous atteler à remettre le CAPMEA afin d’aider nos entreprises et PME à être compétitives sur le marché », promet-il.

 

Le Conseil d’administration du CAPMEA joue un rôle prépondérant dans la relance du secteur privé centrafricain. Après la crise, des PME centrafricaines ont des difficultés d’accès au crédit bancaire en raison notamment de l’insuffisance de formation sur le montage des dossiers, et parce qu’elles évoluent dans l’informel mais aussi disposent de peu de garantie sécurisante.

 

 

Centrafrique : Un nouveau bureau pour la relance de l’OFCA

 

 

PAR NOURA OUALOT LE 22 JUILLET 2017

 

 

BANGUI, 22 juillet 2017(RJDH)—  L’Organisation des Femmes Centrafricaines (OFCA),  dispose enfin d’un nouveau bureau. Marguerite Ramadan est la nouvelle présidente élue avec 89 voix contre Cécile Nguéret qui a obtenu 54 voix.  

 

Marguerite Ramadan succède ainsi à  Marguerite Kofio légalement élue à la tête de l’OFCA en 2008. Ce congrès de trois jours a permis à l’OFCA de retrouver enfin sa légitimité  perdue depuis 2013. Le mandat  du nouveau bureau sera de quatre ans, renouvelable une fois.

 

Ce nouveau bureau est constitué de 21 membres dont quatre vice-présidentes, selon les nouveaux textes amendés lors de ce congrès. Ces dernières  seront affectées dans certaines préfectures pour assister leurs sœurs de provinces.

 

Les congressistes n’ont pas donné du quitus aux anciens bureaux dirigés par Marguerite Kofio et Marie-Annick Service qui assurait l’intérim. Toutes fois, « ces femmes ont unanimement tirer l’attention du nouveau bureau sur le caractère apolitique de l’OFCA, la transparence, la bonne gestion, le dialogue avec les organisations de base, la reddition des comptes, le courage et une bonne collaboration pour le meilleur devenir des femmes », comme rapporte Nadine Pingama-Modo présidente de l’organisation du congrès.

 

Marguerite Ramadan a remercié ses paires pour leur choix et appelle toutes les femmes à mutualiser leurs efforts pour la relance de leur organisation, « beaucoup d’autres défis restent à relever, ainsi seule une solidarité agissante pourra nous aider à les surmonter. J’encourage les femmes leaders de toutes les organisations féminines à se mettre en réseau pour faciliter la mobilisation des ressources nécessaires pour la mise en œuvre de nos différents projets », a-t-elle lancé.

 

« Le nouveau bureau ne saurait tarder à faire son plan d’action pour le relèvement de notre organisation. Toutes fois, nous sollicitons l’aide du gouvernement et des partenaires dans cette lourde tache. Car soutenir l’OFCA rénovée, c’est soutenir le relèvement de ce pays meurtri par des spirales des conflits armés », a ajouté Marguerite Ramadan.

 

L’Organisation des Femmes Centrafricaines a été créée en 1960 avec l’objectif principal l’émancipation de la femme. Elle a pour mission de renforcer la capacité des associations féminines à travers des formations et conseils pour une vie démocratique, économique et sociale de la nation.

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com