Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 08:25
Un émissaire du Vatican reçu en audience au palais présidentiel par Ali Bongo

 

 


 

http://info241.com  15 juin 2017 à 07h01min

 

Après une semaine dernière tumultueuse, Ali Bongo est finalement rentré mardi aux aurores à Libreville. Hier mercredi, il a reçu en audience l’archevêque de Bangui et cardinal de la République Centrafricaine pour évoquer les questions de paix dans ce pays voisin et la crise post-électorale gabonaise. L’audience présidentielle voyait la participation du Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet et de l’archevêque de Libreville Basile Mvé Engone.
 

Première grande audience hier au palais de la Présidence de la république après le séjour controversé d’Ali Bongo aux Etats-Unis. Huée et conspuée par des citoyens de la diaspora gabonaise à New-York, l’équipe présidentielle est rentrée mardi à Libreville après un bref séjour de 3 jours au Maroc.

 

Si-tôt rentré, Ali Bongo a reçu donc hier le cardinal de Centrafrique Dieudonné Nzapalainga qu’accompagnait l’archevêque de Libreville Basile Mvé Engone. Bien que le contenu de cet entretien ait peu filtré dans la presse, nul doute que les deux hommes aient évoqué les inquiétudes de l’Eglise catholique sur la paix en Centrafrique où le Gabon a déployé des militaires et la crise post-électorale gabonaise qui perdure malgré la dialogue convoqué par Ali Bongo.

 

Dieudonné Nzapalainga a tenu au sortir de cette audience à remercier le Gabon dont les hommes sont engagés dans les opérations de maintien de paix en Centrafrique. « Le Gabon a joué et continue de jouer un rôle important dans le cadre du retour de la paix en République centrafricaine par la présence de ses militaires là-bas. Beaucoup ont donné leur vie. Je viens donc aussi m’incliner devant les héros de la paix qui ont sacrifié leur vie pour la République centrafricaine », a déclaré le cardinal centrafricain.

 

Le cardinal Dieudonné Nzapalainga arrivé depuis en milieu de semaine dernière à Libreville, a rencontré depuis les acteurs de la société civile et politiques mais aussi le rival d’Ali Bongo, Jean Ping vendredi dernier. La rencontre avec l’opposant gabonais a assurément porté sur la crise liée à la présidentielle du 27 août qui continuer d’inquiéter en coulisses, là-aussi, les autorités du Vatican.


http://info241.com/un-emissaire-du-vatican-recu-en-audience-au-palais-presidentiel,2872#cWUQ6qpxf4yvGJ6I.99

 

 

L’archevêque de Bangui remercie le Gabon pour son engagement dans la stabilisation en Centrafrique

 

(Le Nouveau Gabon) - Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu le 14 juin à Libreville, le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui accompagné de monseigneur Basile Mvé Engone, archevêque de Libreville.

 

Les deux personnalités ont fait le tour d’horizon sur l’évolution de la situation sécuritaire en République centrafricaine (RCA). Selon le compte-rendu d’audience de la présidence de la République, le cardinal Dieudonné Nzapalainga a tenu à exprimer au chef de l’Etat la gratitude de son pays envers le Gabon, engagé dans l’opération de stabilisation et de paix en RCA. « Le Gabon a joué et continue de jouer un rôle important dans le cadre du retour de la paix en République centrafricaine par la présence de ses militaires là-bas. Beaucoup ont donné leur vie. Je viens donc aussi m’incliner devant les héros de la paix qui ont sacrifié leur vie pour la République centrafricaine », a déclaré l’archevêque de Bangui.

 

Le 7 juin déjà, le sujet sur la RCA a fait l’objet d’un échange entre Ali Bongo Ondimba et le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, en marge de la Conférence de haut niveau sur les océans, organisée par l’ONU à New York. D’autant plus que le Gabon, qui assure par ailleurs la présidence en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), contribue depuis 2003 au retour à la paix dans ce pays en proie à une crise politique et sécuritaire.

Sylvain Andzongo

Un émissaire du Vatican reçu en audience au palais présidentiel par Ali Bongo

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com