Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 11:52
RCA: vers un redéploiement de la Minusca pour prévenir les flambées de violences
RCA: vers un redéploiement de la Minusca pour prévenir les flambées de violences

 

 

 

 

Par RFI Publié le 13-06-2017 Modifié le 13-06-2017 à 12:01

 

La crise en République centrafricaine était, ce lundi, au menu du Conseil de sécurité des Nations unies. La récente vague de violence dans le pays inquiète les diplomates qui craignent un retour aux heures les plus noires. L'ONU a appelé les Centrafricains à un sursaut national pour mettre un terme à cette crise politique. Côté opérationnel, les diplomates veulent adapter la posture et la configuration des troupes déployées sur le terrain pour tenter d'endiguer les violences.

 

L'objectif est de rendre la Minusca plus mobile et plus réactive pour mieux répondre aux éruptions de violence qui secouent le pays. Pour cela, les diplomates envisageraient un possible redéploiement de contingents depuis l'Ouest relativement préservé des violences vers l'Est et le centre. L'ONU travaillerait aussi à la création d'une deuxième force de réaction rapide, en plus de celle déjà formée de bataillons portugais sans modifier le plafond de troupes déployées sur le terrain. Cette reconfiguration de la mission prendrait effet dans les deux mois qui viennent et son efficacité serait rediscutée au moment du renouvellement de la Minusca en novembre prochain.

 

Les diplomates espèrent que cette adaptation de la mission mettra fin aux violences ciblées contre les minorités ethniques et religieuses qui font craindre un retour à la situation de 2013 quand le pays avait sombré dans des crimes de masse entre ex-Seleka et anti-balaka. « L'heure est grave et, si nous ratons ce rendez-vous, le jugement de l'histoire sera sans concession », a estimé Parfait Onanga-anyanga, le représentant spécial des Nations unies en Centrafrique. « Un sursaut national est plus que jamais indispensable », a-t-il plaidé dans un message évident aux autorités de Bangui pour accélérer la mise en œuvre du processus de réconciliation politique.

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com