Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 22:25
Lu pour vous : Centrafrique : Idriss Déby vole au secours de Touadera

 

 

 

 

http://beninmondeinfos.com  Christophe SESSOU  27 juin 2017

 

Le Tchad a annoncé ce weekend, des sanctions contre Abdoulaye Hissène, un chef rebelle dont le groupe armé est impliqué dans des exactions en Centrafrique. De cette façon, le président tchadien, Idriss Déby Itno vole au secours de son homologue centrafricain, Faustin-Archange Touadera, confronté à des violences contre les minorités ethniques et religieuses depuis plus d’un an.

 

Au menu des sanctions prises ce samedi 24 juin contre Abdoulaye Hissène, un chef du groupe armé centrafricain, Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), figurent « le gel de ses avoirs et fonds  au Tchad et l’interdiction de son entrée ou son transit sur le territoire tchadien », selon  le ministre, Ahmat Mahamat Hassan

 

Le 17 mai 2017, le Conseil de sécurité des Nations unies avait inscrit Abdoulaye Hissène sur la liste des personnes visées par des sanctions onusiennes et, en avril, les États-Unis avaient ajouté le chef de milice à leur liste noire économique. Le FPRC est l'une des principales milices de l'ex Séléka et a été mêlé aux violences qui ont fait une centaine de morts le mardi 20 juin dernier à Bria, dans le centre de la Centrafrique.

 

Ce geste de la part du président tchadien est à saluer. En effet, le président a été depuis longtemps indexé pour son soutien présumé à la mouvance rebelle des ex Séléka. Or, les affrontements du mardi sont intervenues au lendemain de la signature d’un cessez-le-feu entre le gouvernent et une dizaine de groupes armés en présence du représentant du secrétaire général des Nations Unies à Rome, sous l’égide de la communauté Sant’Egidio. De quoi attiser les soupçons à l’encontre du président tchadien. Idriss Déby Itno, dont les troupes sont déjà mises à l’indexe en Centrafrique, ne veut certainement pas qu’un rapport officiel révèle son soutien aux rebelles. Il a donc préféré anticiper, en prenant des mesures contre le chef de guerre dont il a été pendant longtemps perçu comme proche. Du coup, il apporte son soutien au président centrafricain, Faustin-Archange Touadera, dans sa politique pour la sécurité en Centrafrique.

 

 Abdoulaye Hissene, faut-il le rappeler, est l'un des chefs du FPRC, ancien chef de l'ex coalition musulmane de la Séléka, ex conseiller et ministre de la Jeunesse, des sports, des arts et de la culture sous l'ancien président de la République Michel Djotodia. Michel Djotodia et l'ex Séléka avaient renversé en 2013 le président François Bozizé, précipitant le pays et ses 4,5 millions d'habitants dans le chaos. La chute de M. Bozizé avait été suivie d'une contre-offensive des milices anti-balaka majoritairement chrétiennes puis d'une intervention française pour rétablir l'ordre. Mais depuis le début de cette année, les violences ont repris dans le pays.

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com