Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 23:06
Centrafrique : le général Abdoulaye Miskine intègre le processus de paix et de réconciliation

 

 

 

http://www.adiac-congo.com  Vendredi 2 Juin 2017 - 15:30

 

Le ministre-conseiller à la présidence, chargé du DDR, Jean Wilybiro Sako et le président du Front démocratique du peuple centrafricain (Fdpc), le général Abdoulaye Miskine ont signé le 1er juin à Brazzaville, l’avenant de l’accord de Bangui relatif au désarmement, à la démobilisation et à la réinsertion des ex-combattants (DDR).

 

L’acte a été posé en présence du ministre de l’Intérieur et de la décentralisation représentant du chef de l’Etat congolais, Raymond Zéphirin Mboulou. A en croire l’ex-ministre d’Etat centrafricain, les treize autres mouvements armés avaient déjà paraphé l’accord de Bangui, sauf le Fdpc dont le leader avait sollicité un petit temps d’observation.

 

« Notre pays entretient des rapports de fraternité et de solidarité avec le Congo. Nous bénéficions du soutien et de l’accompagnement des frères congolais dans la recherche de la paix et de la stabilité en Centrafrique, à travers notamment le président Denis Sassou N’Guesso, désigné par ses pairs, médiateur dans la crise centrafricaine. C’est dans ce cadre de la recherche de la paix et de la stabilité dans notre pays que le président Faustin Archange Touadera nous a dépêchés à Brazzaville pour rencontrer notre compatriote Abdoulaye Miskine qui y vit depuis quelques années, en vue de la signature de l’avenant relatif à l’accord de Bangui », a-t-il déclaré.

 

Invité par un journaliste à présenter à l’opinion internationale la situation réelle de la Centrafrique, le ministre-conseiller Jean Wilybiro Sako a indiqué que depuis le Forum qui s’est tenu à Brazzaville, le dialogue de Bangui et les élections politiques populaires qui ont amené le président Faustin Archange Touadera au pouvoir, la République centrafricaine a installé toutes ses institutions constitutionnelles en dépit du fait qu’il existe encore à l’intérieur du pays quelques poches de résistance.

 

« Aujourd’hui, le gouvernement a entamé le processus de restructuration de l’armée, avec le DDR en vue de faire asseoir la paix et la sécurité pour que la Centrafrique retrouve sa place dans le concert des nations et amorce son développement tous azimuts. Nous pensons qu’avec la signature de cet avenant et le soutien de la communauté internationale, la Centrafrique amorce un grand tournant de son histoire récente. Le Fdpc est maintenant, au même titre que les autres mouvements armés, membre du Comité consultatif de suivi qui est l'organe de pilotage du DDR », a conclu Jean Wilybiro Sako.

 

Roger Ngombé

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com