Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 17:24
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

 

Centrafrique : 3 personnes tuées dans un affrontement entre les éléments de FPRC et des Anti-Balaka à Nzacko

 

Par Jean-Marie Andibikounda le 11 mai 2017

 

NZACKO, 11 Mai 2017 (RJDH) —Trois personnes tuées, de nombreux blessés et les réseaux téléphoniques coupés, c’est le bilan d’un affrontement qui a opposé ce 10 mai 2017 les éléments du FPRC aux Anti-Balaka à Nzacko dans le Mbomou à l’est du pays. Au moment où nous mettons sous presse, la psychose gagne les cœurs et la population s’inquiète des éventuelles représailles.

 

Trois personnes ont trouvé la mort dans cet affrontement dont on ignore leur identité. Lors d’un premier affrontement à 16h 40, deux personnes blessées ont succombé de suite de leur blessure à l’hôpital de Nzacko et une autre a trouvé la mort dans un affrontement, ont indiqué au RJDH des sources concordantes dans la localité.

 

La population de Nzacko déplore la montée de la tension et s’inquiète des conséquences de ce combat sur le réseau téléphonique. « Nous sommes restés chez nous à la maison, la crainte de ce qui s’est passé est encore visible chez les gens avec qui nous discutons. Les activités scolaires et commerciales sont paralysées. Il est difficile pour nous de joindre les parents qui cherchent à avoir de nos nouvelles. Pour alerter Bangui, il faut le Turaya, mais c’est couteux. Nous savons quoi faire », a expliqué un habitant de Nzacko.

 

Outre la présence des groupes armés Anti-Balaka et Séléka, la ville de Nzacko est en proie aux actions de la LRA. Cet affrontement intervient alors que le Cardinal Dieudonné Nzapalainga est attendu dans les prochains jours dans cette localité.

 

 

Centrafrique : La situation humanitaire et sécuritaire toujours préoccupante à Alindao

 

Par Minerve Pounenzapa Ngoupandé le 11 mai 2017

 

ALINDAO, 11 mai 2017(RJDH) —La situation sécuritaire et humanitaire demeure préoccupante trois jours après l’affrontement entre les groupes armés UPC et Anti-Balaka. Plus de 37 personnes seraient tuées et 3000 personnes déplacées selon des sources humanitaires dans la localité.

 

La population d’Alindao au sud du pays est dans la psychose après le combat qui a opposé les groupes armés. Environs 3 000 personnes ont trouvé refuge en la paroisse Sacré-Cœur selon la Caritas Centrafrique.

 

Selon des sources humanitaires, le bilan pourrait s’alourdir « la Croix-Rouge locale a pu récupérer 37 morts dans 03 quartiers respectifs à savoir : Paris-Congo, Bangui-ville-Borno et le quartier Wanoma. Pour le moment, le réseau téléphonique de Telecel et Orange n’est pas opérationnel » a témoigné au RJDH une source humanitaire.

 

Des sources humanitaires ont noté que la situation s’est apaisée après l’arrivée du renfort de la Minusca et qu’il n’y a pas de crépitement d’arme, alors que la population redoute la présence d’Ali Daras leaders de l’UPC où la présence est signalée dans la localité.

 

Le sud du pays a connu un pic de violence intergroupe armés cette dernière semaine alors que les 14 groupes politico-militaires se sont engagés dans la mise en œuvre du processus DDRR à Bangui.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com