Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 18:06
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

 

Centrafrique : Un affrontement entre UPC et Anti-Balaka à Alindao fait fuir la population vers l’église Catholique

 

Par Minerve Pounenzapa Ngoupandé le 9 mai 2017

 

BANGUI, 09 mai 2017(RJDH) —Un combat entre l’UPC et des Anti-Balaka à Alindao au centre du pays fait 2 morts et plusieurs blessés ce 8 Mai. La population sous la psychose a trouvé refuge dans les diocèses et la paroisse sacrée cœur de localité. L’information a été confirmée au RJDH par des sources sécuritaires et humanitaires.

 

Plusieurs personnes se sont déplacées pour habiter les camps des déplacés en la paroisse sacrée cœur et les diocèses. Il s’agit d’un combat opposant les éléments d’li Daras et les groupes Anti-Balaka. Les déplacés ont regagné le site alors que le gouvernement a lancé l’opération pour inciter les déplacés à retourner chez eux. La situation sécuritaire s’est dégradée dans ces localités 3 mois après la décision de la Minusca faire de Bambari au centre une ville sans arme. Aucune présence des forces de l’ordre n’est signalée dans cette localité.

 

Selon des sources contactées par le RJDH, les éléments de l’UPC contrôlent la ville « l’attaque a commencé depuis hier à Datoko à 7 km de la ville d’Alindao, la ville serait vidée de sa population qui a trouvé refuge dans les paroisses et les éléments de l’UPC sont visibles dans la ville » a témoigné une source religieuse.

 

René Kapayo, un ressortissant de Mingala joint au téléphone par le RJDH précise que la situation humanitaire est préoccupante « comme il y’a pas de sécurité dans la ville la population se regroupe dans l’Eglise catholique, sous contrôle de Monseigneur et les prêtres de cette Eglise. Les forces de la Minusca dans cette localité ne sont pas présentes depuis janvier», a-t-il témoigné.

 

Il est difficile pour le moment d’avoir le nombre exact des victimes à cause du réseau téléphonique coupé dans cette ville. La ville d’Alindao dispose d’un gendarme et de deux (2) policiers.

 

 

Centrafrique : Un casque bleu cambodgien tué et 4 autres portés disparus près de Bangassou

 

Par Juvenal Koherepede le 9 mai 2017

 

BANGUI, 9 mai 2017(RJDH)—La Minusca a condamné dans un communiqué l’attaque perpétrée contre les éléments de la Minusca qui a fait un mort, plusieurs blessés et 4 portés disparus. Attaque perpétrée dans la nuit du 8 au 9 mai et attribuée aux éléments Anti-Balaka de la localité.

 

Les éléments de la Minusca sont en mission dans cette localité sous contrôle des Anti-Balaka lorsqu’ils sont attaqués par les groupes armés. La ville reste paralysée suite à ces attaques qui se poursuivent encore tôt ce matin. La Minusca a annoncé des patrouilles musclées avec des moyens aériens.

 

Des sources judiciaires jointes par le RJDH indiquent que la ville est paralysée suite à ces attaques « les activités sont bloquées, la population est restée terrée chez elle, l’école, le marché toutes les activités sont aux arrêts » a indiqué Nestor Mamene-Yaki procureur près le tribunal de Bangassou.

 

Les raisons de ces attaques ne sont pas encore connues. Pour l’heure, les troupes de la Minusca contrôlent la ville et ses environs aussi quadrillés par des patrouilles. «L’axe Rafaï, à 25km de Bangassou, est le théâtre de ces affrontements, ces affrontements ont fait quatre blessés qui sont admis à l’hôpital de la ville, qui pour la plus part des casques bleus », a indiqué des sources

 

Les groupes armés et les éléments de la Minusca se regardent en chien de faïence depuis un certain temps à Bangassou. La dernière attaque faisant des morts remonte à celle contre les éléments marocains toujours à l’est du pays.

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com