Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 18:32
Le pape François appelle « au silence des armes à feu » en Centrafrique

 

 

 

http://urbi-orbi-africa.la-croix.com  22 mai 2017

 

À la prière de Regina Caeli du dimanche 21 mai devant des milliers de personnes, le pape François a renouvelé son appel « au silence des armes à feu » pour la paix en Centrafrique, une semaine après l’attaque meurtrière de Bangassou à l’est du pays.

 

Le pape François s’est indigné, dimanche 21 mai, de la recrudescence de violences meurtrières en provenance de la Centrafrique, où plusieurs dizaines de musulmans ont été tuées la semaine dernière par un groupe armé dans la région de Bangassou, à 500 kilomètres de la capitale Bangui.

 

« Des nouvelles douloureuses proviennent malheureusement de la République centrafricaine, que je porte dans mon cœur, surtout après ma visite du 29 au 30 novembre 2015 », a-t-il déploré devant environ 20 000 fidèles à la fin de la prière du Regina Caeli, place Saint-Pierre à Rome. Il faisait allusion à l’attaque menée le week-end du 13 et 14 mai, par un groupe centaine d’anti-balakas dans la région à majorité musulmane de Bangassou.

 

Le pape a déclaré que les « affrontements armés constituent une menace au processus de paix ». Il a tenu à inviter à l’amour de Dieu et du prochain comme « le plus grand commandement » de l’Évangile face aux luttes armées tout se faisant « proche du peuple et des évêques et de tous ceux qui se soucient du bien du peuple et la coexistence pacifique en Centrafrique. »

 

L’attaque meurtrière a commencé le 13 mai par l’irruption du groupe armé constitué de plusieurs centaines d’« anti-balakas », qui ont pris pour cible la communauté musulmane du quartier de Tokoyo, malgré la présence d’un contingent de la Minusca (la mission des Nations unies en Centrafrique).

 

Alors que la Croix-Rouge locale fait état de plus de 100 morts, Mgr Juan José Aguirre, évêque de Bangassou interrogé par Radio Vatican, a évoqué 80 morts et 150 blessés. Il dit avoir « aidé la Croix-Rouge à ramasser les corps, qui étaient depuis trois jours dans les rues, pour les enterrer ». L’évêque a dit rester « aux côtés des milliers des musulmans terrorisés pour prêter mains fortes aux pauvres, aux femmes, aux malades et aux enfants comme bouclier humain ».

 

 « Je prie pour les morts et les blessés et je renouvelle mon appel au silence des armes à feu pour que le dialogue l’emporte afin de donner la paix et le développement à la Centrafrique », a imploré le pape au regard d’une guerre civile qui déstabilise le pays depuis la chute du président François Bozize en décembre 2012.

 

Jean-Paul Musangania

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com