Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 21:05
LA SITUATION HUMANITAIRE EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

 

 

 

DECLARATION CONJOINTE DU MINISTRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA RECONCILIATION ET DU COORDONNATEUR HUMANITAIRE

SUR

LA SITUATION HUMANITAIRE EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

 

 

Bangui, le 17 mai 2017 – L’assaut de la ville de Bangassou 2017 au Sud-Est de la République centrafricaine le 13 mai a fait, à ce jour, plus de 3 000 personnes déplacées qui ont besoin d’une assistance humanitaire d’urgence. La communauté humanitaire a rapidement mis en place une réponse et a été en mesure aujourd’hui de transporter les intrants destinés à répondre aux besoins les plus critiques et urgents. Les personnes déplacées qui sont dans des conditions psychologiques déplorables ont été privées de nourriture et d’eau potable depuis l’attaque.

 

Dans l’immédiat, une distribution de vivres vitaminés est prévue pour atténuer les effets de plus de quatre jours de privation sur les enfants et les adultes les plus fragilisés. Un niveau d’insécurité à son paroxysme, la destruction des ponts et l’occupation des axes routiers qui s’en étaient suivis empêchaient tout approvisionnement de la ville de Bangassou. Le ministre des Affaires sociales et de la réconciliation nationale, Virginie Baïkoua, et le Coordonnateur humanitaire en République centrafricaine, Najat Rochdi, ont salué l’engagement de la communauté humanitaire à rester et apporter une réponse « aux souffrances des femmes, des enfants et des hommes qui ont été dans la détresse et le dénuement le plus total pendant plusieurs jours ».

 

Le ministre des Affaires sociales et de la réconciliation nationale et le Coordonnateur humanitaire ont également rappelé que « Bangassou est certainement l’urgence du moment mais dans d’autres régions de nouvelles crises émergent et nécessitent le même niveau d’attention ». En effet, dans la préfecture voisine de la Basse Kotto, dans la ville d’Alindao, les affrontements entre groupes armés ont fait environ 11 149 déplacés. Depuis le 15 mai, la ville de Bria, dans la Haute Kotto, préoccupe fortement les humanitaires. La reprise des affrontements entre groupes armés a, à nouveau, poussé près de 15 000 personnes à regagner les sites de déplacés.

 

Selon les premières estimations, plus de 25 000 personnes sur les 39 000 habitants que compte Bangassou auront besoin d’une assistance humanitaire multiforme. Une évaluation plus approfondie permettra ensuite d’apporter une réponse plus holistique prenant en compte l’ensemble des besoins. Ainsi, Virginie Baikoua et Najat Rochdi ont tenu à réitérer à la population centrafricaine « leur soutien et leur engagement pour apporter une assistance à toutes celles et à tous ceux qui en ont besoin sans aucune distinction ».

 

Enfin, le ministre des Affaires sociales et de la réconciliation nationale et le Coordonnateur humanitaire expriment toute leur gratitude et leur appréciation « à tous les acteurs humanitaires pour leur mobilisation dans des conditions très difficiles et qui ont fait montre d’une grande abnégation face à l’impératif d’apporter l’assistance d’urgence aux populations victimes des attaques des derniers jours ». « Nous voudrions également remercier du fonds du cœur l’Eglise catholique pour le rôle décisif qu’elle a joué dans l’évacuation des déplacés des sites de l’hôpital et de la Mosquée centrale vers la Cathédrale » ont-elle particulièrement précisé

 

Virginie Bero

 

Public Information Associate |United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

République Centrafricaine (RCA) | Central African Republic (CAR)

Email: berov@un.org| Mob: +236 70 17 76 25| Skype : bvirginie22

car.humanitarianresponse.info | unocha.org/car | humanitarian.id | reliefweb.int

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com