Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 08:47
DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE MINISTRE  DE L’EQUIPEMENT, DES TRANSPORTS, DE L’AVIATION CIVILE ET DU DESENCLAVEMENT

 

 

 

 

A l’occasion de l’Atelier de validation des textes juridiques et statutaires de la Fédération des Acteurs du Secteur des BTP de Centrafrique (FASBTP-CA).

 

 

Bangui, le Mercredi 17 Mai 2017

 

 

 

Monsieur le Directeur de Cabinet ;

Messieurs les Chargés de Mission ;

Messieurs les Inspecteurs centraux ;

Messieurs les Directeurs Généraux ;

 

Monsieur le Président du Comité Ad hoc chargé de l’organisation de l’Atelier de validation des textes statutaires de la Fédération des Acteurs du Secteur des Bâtiments et Travaux Publics de Centrafrique ;

 

Mesdames et Messieurs les Entrepreneurs ;

 

Distingués invités, en vos rangs et grades, tous protocoles respectés ;

 

Mesdames et Messieurs.

 

Permettez-moi tout d’abord de vous exprimer ma satisfaction de voir organiser ce jour cet Atelier consacré à la validation des textes régissant votre nouvelle Organisation dénommée « Fédération des Acteurs du Secteur des BTP de Centrafrique » en abrégé FASBTP-CA.

 

Je voudrais me réjouir pour m’en faciliter que votre initiative répond en écho à l’appel lancé récemment par le Chef de l’Etat lui-même en faveur de la redynamisation du secteur des Bâtiments et Travaux Publics dans notre pays.

 

Mesdames et Messieurs les Entrepreneurs,

 

Comme vous le savez, la recherche de solutions durables aux difficultés auxquelles est confronté le secteur des BTP en Centrafrique est une préoccupation constante depuis que le Professeur Faustin Archange TOUADERA a accédé à la magistrature suprême de l’Etat.

 

C’est d’ailleurs dans cette perspective qu’il a recommandé aux Entrepreneurs centrafricains que vous êtes de se mettre en ordre de bataille en prélude à la mise en œuvre de nombreux chantiers de reconstruction et de relèvement de notre pays dont les financements ont été approuvés par nos partenaires techniques et financiers lors de la Conférence des donateurs tenue à Bruxelles au mois de novembre dernier. 

 

En saisissant cette opportunité, vous aviez bien voulu organiser, du 9 au 10 Septembre 2017, un « Atelier sur le renforcement des capacités des PME en vue de la relance économique du secteur des Bâtiments et Travaux Publics (BTP) en Centrafrique.

 

Ces assises vous ont permis de dresser un diagnostic franc et sincère, de relever les vrais problèmes auxquels font face  les entreprises du secteur à savoir :

 

  • déficit en ressources humaines ;
  • faible structuration ;
  • mauvaise gestion des ressources financières ;
  • insuffisance de matériels de production.
  •  

C’est dans le souci de trouver de solutions pratiques et idoines aux problèmes ainsi identifiés que vous aviez mis en place un Comité Ad hoc dont les travaux ont débouché sur l’organisation du présent Atelier de validation des textes de base de la Fédération des Acteurs du Secteur des BTP en Centrafrique.

 

Mesdames et Messieurs les Entrepreneurs,

 

L’initiative de créer une Fédération du Secteur des BTP de Centrafrique est  louable. Mais il faut lui donner un fondement solide. Il faudrait un travail rigoureux et sérieux pour mériter le qualificatif  d’entreprise citoyenne.

 

Car face à la concurrence que vous mesurer déjà, concurrence féroce qui ne laisse aucune place aux entreprises faibles dans le secteur, vous avez intérêt à prendre pleinement votre place dans la réhabilitation des infrastructures dans notre pays.

 

Vous devrez vous mobiliser davantage pour relever les nombreux défis de l’heure. Défis qui se résument surtout par votre capacité à absorber les financements dont je vous ai parlé tantôt.

 

C’est pourquoi, le Gouvernement que dirige Monsieur Simplice Mathieu SARANDJI, Premier Ministre, sous la très haute impulsion et le leadership éclairé de Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat, vous exhorte de bannir les mauvaises pratiques que lui-même a décriées à la cérémonie d’ouverture  de l’Atelier du 9 au 10 septembre 2017. Ces mauvaises pratiques ont été décriées par le public et aussi par nos partenaires techniques et financiers. Mauvaises pratiques qui ont pour noms :   

 

  • détournement des avances des travaux ;
  • mauvaise réalisation des travaux ;
  • travaux non conformes aux normes techniques.
  •  

Mesdames et Messieurs les Entrepreneurs,

 

Je puis vous rassurer que le Gouvernement met tout en œuvre pour appuyer le secteur. Appui multiforme, appui en vous laissant accéder à la sous-traitance, à l’appel à la concurrence, à condition que vous-mêmes vous soyez conscients de vos responsabilités dans le relèvement et le redressement économique de notre pays. 

 

La balle est maintenant dans votre camp. Et j’espère ensemble, à l’intérieure de cette Fédération, vous allez vous organiser pour relever le défis qui interpellent le secteur.

 

C’est sur ce mot d’espoir que je déclare ouverte la journée de validation des textes juridiques et statutaires de la Fédération des Acteurs des BTP en Centrafrique.

 

Je vous remercie.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com