Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 18:21
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

 

Centrafrique : Michaëlle Jean, secrétaire général de la francophonie attendue à Bangui

 

Par Nina Verdiane Niabode le 10 avril 2017

 

BANGUI, 10 avril 2017 (RJDH)… Michaëlle Jean, la secrétaire générale de l’organisation internationale de la francophonie est attendue ce 11 avril à Bangui pour une visite de travail qui la conduira aussi à Bambari à l’est du pays.

 

Michaelle Jean va venir en République Centrafricaine sur invitation de Faustin Archange Touadera. Cette visite a un enjeu de taille depuis le retour de la RCA dans la famille de francophonie après sa suspension des instances suite au coup de force de mars 2013. Cette visite intervient un an après le retour à l’ordre constitutionnel et le retour du pays au sein de la francophonie.

 

Son agenda prévoit des rencontres avec les autorités politiques, un passage à l’Assemblée Nationale, une rencontre avec les leaders religieux et le corps universitaire mais aussi les associations de la francophonie. La Secrétaire va devoir lancer certains programmes de la francophonie tels que le CLAC (centre de lecture et d’animation culturelle). La campagne libre ensemble prévue est suspendue pour des raisons de sécurité.

 

Elle profitera aussi pour remettre les prix aux lauréats de la journée de la francophonie célébrée en différé en Centrafrique, quelques jours avant son arrivée. Elle effectuera un déplacement à Bambari où elle visitera le site des déplacés. Selon le comité d’organisation, Michaëlle Jean recevra le prix Honoris Causa à l’Université de Bangui.

 

Michaëlle Jean reçoit le prix Honoris Causa en 2017, après celui de Catherine Samba-Panza alors présidente de la transition en 2016.

 

 

Centrafrique : Les déplacés internes de site de Benz- vi envisagent leurs retours volontaire

 

Par Ketsia Kolissio le 10 avril 2017

 

BANGUI, 10 Avril 2017(RJDH)—Les déplacés de l’intérieur du pays installés sur le site de Benz-vi envisagent leur retour dans leurs zones respectives. Ils déplorent les conditions difficiles de vie sur le site et appellent à la solidarité.

 

Ils sont des déplacés de Kaga-Bandoro et autres ayant fui les hostilités dans leur localité pour gagner Bangui. Trois mois après l’opération « Noël à la Maison » lancée par le gouvernement, ces déplacés n’ont pas eu de facilité du HCR et du gouvernement pour pouvoir rentrer. Sur ce site aucun dispositif sanitaire n’est visible et ces déplacés s’estiment abandonner.

 

Ce site regorge 2.446 déplacés et le coordonnateur du site se plaint de leur condition de vie. «C’est depuis 2013 que nous avons occupé ce site. Au début nous avons reçu de l’aide humanitaire et des gestes des religieux. Mais depuis quelques, l’aide tourne au ralenti. C’est par rapport ces conditions que lors d’une réunion avec la coordination du HCR et le ministère des affaires sociales en commun accord avec ceux de Kaga-Bandoro que nous avons envisagé ce retour en dépit de l’insécurité dans l’arrière-pays », a-t-il indiqué.

 

Catherine, l’une de déplacés de Kaga-Bandoro déplore les conditions de vie sur le site en disant : « Nous qui sommes de Kaga-Bandoro nous n’avons aucun parent à Bangui, nous sommes abandonnés à notre triste sort, nous serons obligés de retourner chez nous malgré qu’il y a encore de l’insécurité », a-t-elle lâché.

 

La plainte des déplacés de Benz-Vi intervient dans un contexte de tarissement des ressources pour l’action humanitaire ce qui motive l’appel au fond de Yaoundé par la communauté humanitaire.

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com