Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 00:52
Nouvelles nationales sur APA et RJDH
Nouvelles nationales sur APA et RJDH
Nouvelles nationales sur APA et RJDH

 

 

 

L’Archevêque de Bangui appelle les groupes armés à cesser les violences sur les civils

 

APA Bangui(Centrafrique) avr 16, 2017 à 12:30 - Le cardinal Dieudonné Nzapalaïnga, Archevêque de Bangui a appelé les groupes armés dans une lettre pastorale, à l’occasion de la célébration de la fête de Pâques à mettre fin aux violences qu’ils perpétuent sur les civils à travers la Centrafrique.

 

Aux autorités, les hommes politiques, le cardinal leur demande de dire la vérité et d’appliquer la justice pour tous en RCA.

 

Il a exhorté les uns et les autres à mettre fin aux anciennes pratiques que sont le favoritisme, le népotisme, la corruption et le tribalisme qui ont plongé la RCA dans la crise qui continue d’entrainer la RCA dans une pauvreté extrême.

 

La réconciliation nationale doit être une occasion de faire une rupture avec ces pratiques a-t-il expliqué.

 

Le cardinal Dieudonné Nzapalaïnga a par ailleurs conseillé aux jeunes de gagner honnêtement leur vie par un travail mérité.

 

Il leur demande de mettre de côté l'esprit de vie facile qui ne favorise pas le développement de la RCA.

 

 

Centrafrique : Quatre otages de la LRA retrouvés morts à Nzako

 

PAR JEAN-MARIE ANDIBIKOUNDA LE 17 AVRIL 2017

 

NZAKO, 18 Avril 2017 (RJDH)–Quatre personnes parmi lesquelles le chef du village Mbago pris en otage aux environs de la ville de Nzako, à l’Est du pays, ont été tuées le dimanche 16 avril, par un groupe armé assimilé à des éléments de la LRA. Plusieurs villages ont été incendiés au passage de ces assaillants.

 

Les quatre personnes tuées ont été enlevées et utilisées comme porteurs de bagages. Elles ont été tuées après avoir achevé leur corvée.

 

Les informations ont été confirmées au RJDH par une source proche de la ville, « après avoir tué le chef du village et les trois autres, les assaillants ont incendiés le village Mbago, qui a une densité d’environ 100 habitants », précise la source.

 

Les habitants des villages Ngbanda, Bagui, Zino ont fui les hostilités pour se réfugier dans la sous-préfecture de Bakouma, « plusieurs personnes se sont déplacées vers la sous-préfecture de Bakouma pour se mettre à l’abri du danger. Aucune action humanitaire n’a été déployée auprès de ces personnes en situation difficile », déplore une source proche de l’autorité administrative.

 

Les auteurs des violations des droits de l’homme, des tueries, entre autres, seront traduits devant la Cour Pénale Spéciale (CPS).

 

 

Centrafrique : Une marche populaire à Obo pour réclamer le redéploiement des FACA

 

PAR RICHARDO DIMANCHE LE 17 AVRIL 2017

 

OBO, 17 Avril 2017(RJDH)—La population d’Obo a organisé ce matin une marche pacifique pour réclamer le redéploiement des FACA avant le retrait des forces américaines et ougandaises basées dans la région.

 

Cette manifestation intervient après l’annonce du retrait des forces américaines et ougandaises basées à Obo et engagées depuis 8 ans dans la lutte contre la LRA de Joseph Kony.

 

Les manifestants exigent la présence des FACA avant le départ des forces internationales basées dans la région pour traquer la LRA, « nous ne voulons pas le départ des troupes américaines et ougandaises avant le redéploiement des FACA dans la préfecture du Haut–Mbomou. Nous savons tous que les groupes armés sont en train de gagner du terrain dans la préfecture du Haut-Mbomou», a expliqué Monique Nana, leader de la marche.

 

Les autorités d’Obo contactées affirment partager l’inquiétude exprimée par la population, « déjà dès cette annonce, la présence des ex Séléka est déjà signalée dans la préfecture du Haut-Mbomou. Nous sommes dans l’inquiétude générale », a confié le Maire de Obo.

 

Un mémorandum a été remis au préfet du Haut-Mbomou Gislain Dieu-Beni Kolengo présent lui aussi, lors de la manifestation.

 

Les forces ougandaises à Obo depuis 2009, ont déjà amorcé le retrait dans certains villages notamment, Liguoi et Bambouti. Le 25 avril prochain, ce serait les conseillers américains qui vont plier bagages.

 

 

Centrafrique : La variole de Singe « Monkey-Pox » découverte à Mbaïki

0

PAR GUY FLORENTIN OUTIAMA LE 17 AVRIL 2017

 

MBAIKI, 17 Avril 2017 (RJDH)—La maladie à virus Monkey-Pox, autrement dit Variole de Singe a été découverte à Mbaïki, dans la Lobaye au sud du pays, ce 15 avril 2017. Un cas a été confirmé par le district sanitaire de la ville, après examens à l’Institut Pasteur de Bangui.

 

Selon les informations du RJDH confirmées par Dr Honoré Yangana, chef de district sanitaire de Mbaïki, c’est le 12 avril qu’un cas de Monkey-Pox a été enregistré. « Vu les signes que présentaient le patient, nous avons suspecté le virus de Monkey-Pox. Nous avons fait le prélèvement pour envoyer à l’Institut Pasteur de Bangui, et le résultat est revenu positif », a-t-il confié au RJDH avant de préciser que c’est sur un enfant que cette maladie a été découverte.

 

Dr Honoré Yangana présente les modes de contamination de cette maladie en ces termes, « Le virus atteint l’homme par contact direct à un singe ou écureuil. Il se transmet par contact et les excréments et secrétions vaginales », a-t-il dit.

 

Pour le moment, aucune disposition de prévention et de riposte n’a encore été prise dans la ville et dans la préfecture de la Lobaye.

 

La variole du singe « Monkey-pox » a été déclarée comme épidémie le 22 septembre 2016 au village Dalakere, Réou 4 et 5 dans la Sous-préfecture de Mingala dans la Basse-Kotto dont 19 cas ont été enregistrés. Le foyer de cette épidémie se trouve dans le Mbomou. La fin de cette épidémie a été déclarée le 4 janvier 2017.

 

Le ministère de la santé ne s’est pas encore prononcé sur cette nouvelle découverte, cette fois-ci dans la Lobaye. ce 4 avril, le ministère de la santé avait déclaré l’épidémie de la rougeole dans la Lobaye.

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com