Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 20:21
Michaëlle Jean à Bangui pour apporter son soutien à la Centrafrique

 

 

 

Par RFI Publié le 13-04-2017 Modifié le 13-04-2017 à 02:14

 

 

En Centrafrique, la valse des grandes instances internationales se poursuit. Après la visite de la directrice générale du FMI en février et celle du numéro deux de la Banque mondiale il y a un mois, c'était au tour de Michaëlle Jean, la secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie de s'exprimer mercredi 12 avril devant le Parlement afin d'apporter son soutien au redressement du pays.

 

A l'issue d'un discours-fleuve et porteur d'espoir, la secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) fait le tour de l'hémicycle pour saluer tous les députés.

 

Après le coup d'Etat de la Séléka en 2013, la RCA avait été suspendue de l'OIF avant d'être réintégrée l'année dernière à la suite des élections.

 

Loin de limiter la Francophonie à un rôle symbolique, Michaëlle Jean vient pour la première fois en Centrafrique et a tenu à rappeler l'engagement de son organisation dans le processus de transition. « Nous restons auprès de la République centrafricaine comme nous le faisons depuis treize ans avec un accompagnement constant. La Cour constitutionnelle, c'est avec nous qu'elle est née ici, l'Autorité nationale pour les élections c'est avec nous aussi qu'elle est née ici. Nous sommes heureux d'entendre les Centrafricains et les Centrafricaines nous dire combien notre présence a été importante pour le renforcement des institutions durant tout le processus de transition et pour la suite également. »

 

Ce jeudi, Michaëlle Jean va se rendre avec le président centrafricain à Bambari, ville symbole de la crise qui continue de traverser le pays, et où les violences sont toujours une réalité.

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com